Aller au contenu principal

« Amnésie » : le morceau de Damso de nouveau sur les plateformes de streaming

A priori, le rappeur avait oublié de clearer le sample original du morceau…

Par Bastien Stisi

Récupérer un extrait sonore, plus ou moins long (ou même très court) issu d’une oeuvre préexistante (musicale ou cinématographique, la plupart du temps) au service d’une création nouvelle : c’est le principe du sample, l’une des grandes pierres angulaires techniques du hip-hop (notamment), une pratique popularisée plus largement au cours des années 80.

Ces samples, à de rares exceptions, ils ne sont naturellement pas libres de droits, et chaque échantillon n’étant pas tombé dans le domaine public (c’est-à-dire 70 ans après la mort de l’auteur) se négocie, parfois chèrement, auprès des ayants droit, la plupart du temps représentés par des boîtes d’édition, gérant les intérêts de l’artiste et des oeuvres. Pas de grille tarifaire : tout se négocie, pour le sample, au cas par cas.

Sauf que parfois, ces samples, on oublie (délibérément ou pas) de les clearer. La tentation est grande, car, on le disait, ça peut parfois être extrêmement cher de clearer la totalité d'un disque. Ce qui peut occasionner de sévères procès, ou simplement, de petites mises en garde, aux conséquences diverses. Dernière victime en date : le rappeur belge Damso, triple disque de platine pour son album Ipséité (sorti cette année), qui avait manifestement oublié de régler certains petits détails lié au morceau « Amnésie », issu de son premier album (Batterie Faible, qu’il considère toutefois plutôt comme une mixtape), ce track où il racontait, alors, le suicide de l'une de ses (nombreuses ?) maîtresses. « Depuis, je fume pour oublier que j’l’ai tué », disait-il alors.

L’an dernier, le morceau avait en effet disparu de toutes les plateformes de streaming (SoundcloudApple MusicDeezer et Google PlaySpotify et TIDAL), de même que le clip du morceau, qui avait été retiré de la page VEVO de l’artiste belge. Selon l’excellent et très précieux site WhoSampled, plateforme encyclopédique du sample, Damso aurait « emprunté » une partie de l’intro du morceau « Heard a Sigh » du groupe français Cortex, actif au sein de la scène jazz fusion au cours des années 70.

Un oubli manifestement réparé, puisque le morceau est désormais audible sur Spotify and co.

Damso, lui, peut désormais bosser sereinement sur l'hymne qu'il doit composer pour la Belgique, et pour le Mondial de football, cet été en Russie. Il y a quatre ans, c'est Stromae qui s'en était chargé, via le morceau « Ta Fête ».