Aller au contenu principal
Nova Classic : « Anacaona » de Cheo Feliciano.

« Anacaona » : salsa de résistance

Nova Classic : « Anacaona » de Cheo Feliciano.

Par Bastien Stisi

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « Anacaona » de Cheo Feliciano.

C'est une salsa mondialement connue, qui a longtemps tourné sur l’antenne de Nova. « Anacaona », un hit porté par l’une des voix mythiques de la « Fania All Stars », celle de Cheo Feliciano. Pour rappel, la Fania est la plus grande maison de disques latino américaine de l’histoire. Montée au milieu des années 60 par le musicien Johnny Pacheco et l’avocat Jerry Masucci, elle fera dans les années 70, via son super orchestre « Fania All Stars » - composé de musiciens portoricains, colombiens et de cubains - danser le monde entier avec ce qu’ils baptisent eux-mêmes : la salsa… Cheo Feliciano, portoricain arrivé à New York à l'âge 17 ans, intègre la Fania après un début de carrière aux côtés du roi du boogaloo Joe Cuba. En 1971, il sort sur Vaya Records, une sous division de Fania, ce titre : « Anacaona ».

Un morceau hautement symbolique puisque « Anacaona » - qui signifie Fleur d’Or - est le symbole de l'âme des indiens de la Caraïbe. Une héroïne légendaire originaire de l'actuelle île où se trouve Haïti et la République Dominicaine et qui s’est opposée aux colons espagnols en organisant une révolte contre les conquistadors, révolte au long cours puisqu’elle durera dix ans avant que les colons ne massacrent tous les indiens. C’est donc cette reine rebelle que Cheo Feliciano célèbre dans ce titre, figure qui a lutté pour la dignité de son peuple. Un chant pour les oppressés qui fait danser plus de 40 ans après sa sortie. Sur Nova, on écoute ce titre depuis le milieu des années 80.

Visuel : (c) pochette de Cheo de Cheo Feliciano