Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « Sisyphus » d’Andrew Bird

Andrew Bird, l’ Homme révolté

Nouvo Nova : « Sisyphus » d’Andrew Bird.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Sisyphus » d’Andrew Bird.

Le monde peut s’écrouler mais tant que le grand oiseau du Midwest sifflera, il restera de l’espoir : Andrew Bird renoue avec la pop-folk de ses débuts sur My Finest Work Yet, album inquiet et émouvant qui dresse le panorama d’une Amérique assombrie par les divisions socio-politiques. On retrouve le chanteur d’Illinois dans un registre moins expérimental que ses précédentes sorties, mêlant instrumentations élégantes à l’humeur protestataire de la soul et la folk des sixties, où pointe souvent l’absurde. Ainsi, « Sisyphus » revisite le mythe du fameux héros grec condamné à rouler une pierre le haut d’une colline — un éternel recommencement dont Bird semble chercher à s’échapper. Retrouvez ses sifflotements et son éternel violon au Trianon (Paris) le 14 juin.

Visuel (c) pochette de My Finest Work Yet d'Andrew Bird