Aller au contenu principal
« Ce n’est pas du cinéma, c’est pire » : « Strip-tease » sur grand écran

« Ce n’est pas du cinéma, c’est pire » : « Strip-tease » sur grand écran

Un livre arrive aussi, sur le héros de l’épisode culte « La soucoupe et le perroquet ».

Par Bastien Stisi

Strip-tease, c’est cette émission de télé documentaire initialement diffusée à la fin des années 80 en Belgique, avant de l’être en France, dès 1992, sur France 3, à côté de laquelle il est difficile d'être passé, pour quiconque est né à partir de la fin des années 80.

Interrompue en 2012, l’émission, qui affirmait trouver ses sujets dans « des faits de société » est néanmoins toujours dans les mémoires, notamment grâce à cette chaîne YouTube lancée par les ayants droits de l’émission, vidéos qui permettent à nos fins de soirées de prendre une tournure toute autre, lorsque l’occasion se présente…Audiovisuellement (et socialement ?) parlant, un véritable objet culte.

Cinq ans après son terme, Strip Tease revient donc, mais sur le grand écran cette fois. Le format et le ton devraient être les mêmes : c’est-à-dire qu’il n’y aura ni commentaires, ni jugements oraux, mais juste des images, qui parleront une fois encore sans doute bien autant que de potentielles paroles…Ni Juge, ni soumise : c’est le nom de ce long-métrage, qui sort en salles le 7 février, et qui suit la juge Anne Gruwez alors qu’elle replonge dans un dossier non résolu depuis plus de vingt ans, à savoir, le meurtre de deux prostituées, dans la région de Bruxelles. Comme l’émission, le film risque de cliver. Mais fera forcément beaucoup parler. Sa bande-annonce, ci-dessous, pour s’en faire une première idée.

 

Mauvais plan sur la comète

Dans le même temps, témoin évident de la postérité de l’émission, les Éditions Marchialy (Tokyo Vice, L’or et l’obscurité, Le dernier des Yakuzas…), aventurières du réel, font paraître  Mauvais plan sur la comète, qui raconte l’histoire, la vraie, de Jean-Claude Ladrat, ce Charentais devenu célèbre dans la région (et sur la toile…) à la suite de l’émission culte « L’homme à la soucoupe », une vidéo qui disait la vie de cet homme qui dédiait sa vie à la fabrication d’une soucoupe prétendument volante… Le roman, lui, raconte la trajectoire, pas drôle du tout, d’un homme qui « aura passé sa vie à rêver d’un ailleurs ». Ça sort en librairie le 18 janvier. Et en attendant, pour ceux qui ont un peu de temps devant eux, il y a une ou deux vidéos à revoir, sur la chaîne de l'émission.

Visuel © Éditions Marchialy