Aller au contenu principal
Chassol se met la tête à l’envers

Chassol se met la tête à l’envers

Le musicien français a fait un tour sur les montagnes russes. Et en ressort un tube en puissance.

Par Bastien Stisi

Allez savoir pour quelle raison, les montagnes russes (que nos amis Anglo-saxons ont l’habitude de nommer « rollercoaster ») fascinent quelques-uns des membres les plus talentueux de la scène pop intello-indé française actuelle. Ce fut le cas de Flavien Berger il y a quelques années, lui qui dressait, par le biais d’un clip vertigineux et d’un morceau qui l’était au moins autant, une ode chantée à ce qu'il nommait alors « La fête noire ».

« Je plonge à l’envers, attiré par l’extase. Un tourbillon vert illumine les sirènes, le reflet des flambeaux dans du vomis turquoise : le plus beau des voyages c’est la fête foraine », chantait avec une voix d’Imperator le Français Flavien, qui n’avait pas encore été couronné petit empereur d’une scène pop française qui n’a désormais d’yeux que pour lui, puisqu’à l’époque, le single accompagnait un album — son premier, Léviathan, sorti en 2015 — qui n’était alors pas encore paru.

« Aaaah mon dieu ». Avec moins de poésie mais avec autant d’intensité que le titre de Flavien, les paroles du nouveau morceau de Chassol, qui ne se résume, Dieu merci, pas uniquement à ces quelques mots répétés et restructurés dans tous les sens (c’est le principe de l’ultrascore de Chassol, harmonisation sonore, et parfois visuelle, des réels), célèbre à son tour les manèges qui retournent la tête et font pousser des grands cris de peur et de joie, les deux mélangés.

Le manège en question étend ses bizarreries désarticulées dans la ville de Tokyo, et le morceau abrite les voix d’un trio formé par Alice Lewis, Thomas de Pourquery et d’Alice Orpheus, et est illustré par un clip réalisé par la grâce d'une caméra embarquée à bord d’un bolide soudé sur des rails mis, à longueur d’années, à rude épreuve.

« Roallercoaster, Pt.2 » est le troisième et dernier extrait de Ludi, le quatrième album de Chassol qui arrive le 6 mars chez Tricatel et qui avant cette date, passera une tête au festival des Inrocks 2020, dont il est la tête d’affiche, une date au cours de laquelle le français présentera justement en exclusivité cet album dont vous réentendrez parler bientôt sur Nova. En attendant, retournez-vous la tête, littéralement parlant.

Visuel en Une © Flavien Prioreau