Aller au contenu principal
Chyrel, la poésie chevillée au corps

Chyrel, la poésie chevillée au corps

Les talents de la journée « Your Voice. Your Way. » se racontent sur Radio Nova. Chyrel est l’une d’entre eux.

Par La Rédac

Pour Chyrel, écrire est une transe, qui se joue de préférence dans le calme, la solitude et le silence. Zébrée d’histoires, de rimes et de rêves qui ne demandent qu’à grandir, son imagination est vive et n’attend de personne le droit d’être libre. C’est d’ailleurs dans les livres que Chyrel se nourrit — particulièrement ceux de Clémentine Beauvais. Elle y puise le courage d’être elle-même, d’oser s’accomplir à travers la poésie dont elle œuvre à faire un art moderne et sans saison.

Si l’écriture l’accompagne depuis le plus jeune âge, elle mit du temps à franchir le pas mais dans sa manière d’être au monde, Chyrel n’hésite pas à prendre des risques pour se réinventer, soutenue par sa famille au cœur et à la source de sa confiance en la vie.

Chyrel, à travers son reportage diffusé dans la Grasse Matinale d’Armel Hemme, a décidé de nous parler de l’endométriose, une maladie gynécologique dans laquelle l'endomètre (tissu utérin) colonise d'autres organes, à proximité ou à distance de l'utérus.

« Your Voice. Your Way. » : une journée spéciale à revivre en intégralité.

Visuel © Margaux Opinel