Aller au contenu principal
Coco Maria et le groove du Brésil

Coco Maria et le groove du Brésil

La DJ mexicaine basée à Berlin passe mercredi au Très Groove Club de Fuzati. Pour patienter d’ici là, elle nous joue quelques morceaux.

Par Bastien Stisi

Fuzati, vous le connaissez grâce à son costume de rappeur misanthrope et spleenien du Klub des Loosers (trois albums plus deux instrumentaux entre 2004 et 2017), pour son boulot avec Orgasmic (Grand Siècle, 2014), où, pour les plus anciens, pour le gros bordel qu’il menait, avec d’autres, via le Klub des 7 (deux albums en 2006 et 2009). Fuzati, vous le connaissez aussi désormais car ses talents de DJ et diggers (de musique jazz, groove, brésilienne) s’affichent au grand jour depuis qu’a été lancée sa résidence mensuelle à La Petite Halle (Paris, Parc de La Villette, à côté de la Grande Halle), où il propose les soirées Très Groove Club en alternance avec les soirées Très Jazz Club. Chassol, Jean-Benoît Dunckel, Le Motel (ou même Sun Ra, mais là il s’agissait d’un hommage) : Fuzati aime l’idée de club, et donc aussi celle de mixer à plusieurs.

Ce mercredi 10 juillet, c’est au tour de la Très Groove Club d’avoir lieu et de Coco Maria, la DJ mexicaine basée à Berlin spécialiste des musiques latines, de prendre place aux côtés du maître de cérémonie. Au programme : un set spécial groove du Brésil, ce qui tombe bien, compte tenu de la chaleur tropicale qui règne actuellement sur la capitale. Et pour patienter d’ici mercredi, Coco Maria, à l’image de ce qu’avait fait Fuzati ces derniers mois (deux mixes, un spécial illustrations musicales françaises et un spécial Sun Ra) nous propose un mix qui vous donnera un aperçu, bref ou précis (allez savoir) ce qu’elle jouera ce mercredi au Nord de Paris. Soyez à l’heure, ça débute à 18h30.

Une information supplémentaire, d'importance : tout ce bonheur à venir est entièrement gratuit !

Le Très Groove Club

Visuel © Sophie Adamski