Aller au contenu principal
Cola Boyy, Pongo, Nu Guinea… la Nova Tunes 3.9 est arrivée !

Cola Boyy, Pongo, Nu Guinea… la Nova Tunes 3.9 est arrivée !

Nos morceaux préférés du Grand Mix de ces six derniers mois.

Par Michael Liot

C'est le rendez-vous semestriel à ne pas rater : la Nova Tunes 3.9 est arrivée, et comme d'habitude, elle vous propose nos morceaux préférés du Grand Mix de ces six derniers mois. Soit le meilleur des dernières nouveautés programmées sur Radio Nova, sélectionné par la programmation elle-même.

Sur cette 39e édition, le mot d'ordre reste le même : éclectisme et curiosité. On brasse les textures, on mélange les genres et les destinations, de la Suisse au Soudan, en passant par les Pays-bas, l'Angola et même (oui) la Lettonie.

Dans notre sélection, de jeunes promesses de par chez nous (Voyou, Johan Papaconstantino ou encore Laure Briard, qui figurent parmi nos coups de cœurs français de l'année dernière et qui sortent tous trois un album en 2019), mais aussi celles d'ailleurs, comme le duo électronique suisse B77, le rappeur londonien Che Lingo ou la mystérieuse Suédoise Bella Boo.

On retrouve aussi, avec plaisir, des vétérans de l'antenne, comme les New Yorkais d'El Michels Affair, qui prennent un virage bollywoodien étonnant sur l'un des plus beaux morceaux de 2018 ; ou encore la légende du reggae Cornell Campbell, qui rend visite au producteur français Blundetto.

Mais aussi et surtout, ces 21 morceaux sont représentatifs de la mixité mondiale actuelle, des correspondances entre les cultures et les tendances du monde entier. Y figurent ainsi des artistes issus de l'immigration se plongeant dans leurs origines (tels The Scorpios, réfugiés politiques londoniens venus du Soudan, ou encore le Lyonnais Pat Kalla qui revisite les rythmes d'Afrique occidentale), souvent pour les moderniser (l'Israëlienne Liraz, qui électronise la pop iranienne de son enfance, ou le rebetiko urbain de Johan Papaconstantino). On assiste aussi à des collaborations transcontinentales (le hip-hop des Wolphonics entre Paris et New York, la disco-pop de Cola Boyy entre Los Angeles et Paris), à des hommages inter-culturels (l'afrobeat venu d'Amsterdam de Jungle By Night), et surtout, à de véritables hymnes transfrontaliers, qui promettent un futur métissé, comme celui de Pongo, irrésistible découverte lisboète qui nous aura offert le tube de 2018. 

Le tracklisting, en détail

01 B77 - Child

La Suisse ouvre le bal : duo fribourgeois nommé d’après un modèle de magnéto à bandes, B77 assemble des collages pop électroniques aux textures rêveuses sur son charmant premier EP Fleur.

02 Wolphonics - What’s Up (ft. Asha)

Formation parisienne issue du jazz et des musiques contemporaines, les Wolphonics défendent un hip-hop organique et transatlantique, porté ici par Asha, rappeuse new-yorkaise à la voix chaleureuse.

03 Cola Boyy - Penny Girl

Un Américain à Paris : c’est en France que le Californien Matthew Urango, alias Cola Boyy, est venu enregistrer sa disco-pop romantique, confiant cette Penny Girl aux bons soins du producteur Nit. 

04 Bella Boo - Boyboy

La Suédoise Bella Boo hypnotise sur cette perle électronique trouvée chez Studio Barnhus, l’excellente écurie fondée à Stockholm par le trio de DJs Axel Boman, Kornél Kovács et Petter Nordkvist.

05 The Scorpios - Mashena

Réfugiés à Londres après avoir fui le fondamentalisme de leur Soudan natal, ces sept scorpions mêlent rythmes arabes et funk cuivrée sur un extrait de leur premier album, à paraître en 2019. 

06 VoyouLes Trois Loubards 

Un voyou contre trois loubards : c’est le duel auquel fait face le Nantais Thibaud Vanhooland, échappé des groupes Elephanz et Rhum For Pauline pour son premier album solo Les bruits de la ville, qui vient tout juste de sortir.

07 Blundetto - Good Ol’ Days (ft. Cornell Campbell & Little Harry)

Le légendaire chanteur jamaïcain Cornell Campbell se remémore le bon vieux temps sur le doux dub digital de Blundetto. Le prolifique producteur s'apprête à sortir un tout nouvel album, Cousin Zaka, mais on danse ici collé-serré sur un extrait du précédent, Slow Dance.

08 Me And My Friends - High As The Sun

La joyeuse bande de Bristol explore l’ailleurs de son salon : Me And My Friends mêlent folk anglaise et saveurs éthiopiennes à grands renforts de clarinettes et de choeurs sur leur second album Look Up.

09 PongoKuzola

Sans conteste, notre tube de l’été 2018 : découverte par Buraka Son Sistema, la chanteuse lisboète d'origine angolaise Pongo s'érigeait en reine du kuduro sur cet hymne cathartique et dansant. 

10 Nu Guinea Ddoje Facce

Retour dans les bas-fonds napolitains des 70s: duo italien installé à Berlin, Nu Guinea fouille l'héritage disco-boogie de leur Naples natale sur ce titre chanté dans le dialecte-même. 

11 Maribou State Turnmills

Un autre duo, anglais celui-ci : Maribou State rend hommage aux nuits londoniennes avec ce « Turnmills » aux basses bouillonantes, nommé ainsi d'après un club malheureusement disparu.

12 El Michels Affair - Unathi

Après leurs reprises instrumentales du répertoire du Wu-Tang Clan, les New-Yorkais d’El Michels Affair revisitent la funk bollywoodienne : on retrouve au chant Piya Malik, membre du fabuleux trio féminin 79.5, qu'on a aussi pu entendre sur Nova avec le mini-tube Terrorize My Heart (Disco Dub).

13 Che Lingo - Mad Angle

La nonchalance venue tout droit de South London, par un rappeur prometteur plus proche du R&B américain que du grime. L'un des plus beaux paris de cette compilation.

14 Liraz - Mahtab

La chanteuse et actrice israélienne Liraz puise dans ses racines iraniennes sur son premier album Naz, revêtant les rythmes traditionnels persans de sonorités électroniques.

15 Pat Kalla & Le Super Mojo - Lady Angola 

Quand il n’officie pas au sein du Voilaaa Sound System ou sur les ondes de Nova Lyon, le griot franco-camerounais Pat Kalla nous fait danser sur des grooveries afro-funk, produites par l’ubiquiste Bruno Patchworks. 

16 Domenique Dumont - Sans Cesse, Mon Chéri

Présenté comme un duo letton flanqué d’une mystérieuse chanteuse française, Domenique Dumont est une énigme faite de coton et d’arpèges. On se laisse séduire par cet enchevêtrement de synthés rétro un brin baléarique. 

17 The Sha La Das - Just For A Minute

Daptone, une affaire de famille : ici, celle de William Schalda, entouré de ses trois fils, chantant en choeur une soul-pop chaleureuse dans la plus grande tradition du doo wop des 50s. Aux manettes, on retrouve Thomas Brenneck, fondateur du Menahan Street Band et guitariste attitré de feu Amy Winehouse. 

18 Louis Cole When You’re Ugly (ft. Genevieve Artadi)

Surdoué, survolté, Louis Cole sait tout jouer. Le collaborateur de Thundercat fait un glorieux bras d’honneur au body shaming sur ce remède anti-déprime accrocheur et funky en diable. 

19 Laure Briard - Cravado

L’échappée brésilienne d’une chanteuse toulousaine tombée amoureuse de la bossa nova: Laure Briard chante en portugais sur cette ballade enregistrée à São Paulo avec le groupe indie local Boogarins. A noter: celle qui vient d'ailleurs de sortir un très joli second album, Un peu plus d'amour s'il vous plaît, sera le 5 mars au Point Ephémère.

20 Johan Papaconstantino J’aimerai

Rebetiko moderne ? Pop orientale sous autotune ? L'une des promesses françaises les plus originales de 2018 vient d’un atelier de peintre à Saint-Ouen : Johan divise l’opinion mais Johan s’en fout, il ne ressemble à personne d’autre. On lui souhaite de confirmer en 2019 avec un premier album qui ne devrait pas tarder.

21 Jungle By Night - Hangmat

Neuf jeunes Néerlandais dans un hamac (en anglais, « hangmat ») : adoubé par Tony Allen comme étant « le futur de l’afrobeat », Jungle By Night clôture cette compilation en douceur avec cette beauté cuivrée évoquant l’indolence d’un soir tropical.

La Nova Tunes 3.9 est disponible. Vous pouvez vous la procurer.

Visuel (c) Nova Tunes 3.9