Aller au contenu principal
Daniele Luppi, Parquet Courts, et les jeunesses marginales

Daniele Luppi, Parquet Courts, et les jeunesses marginales

Nouvo Nova : « Flush » de Daniele Luppi & Parquet Courts.

Par Michael Liot

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté: le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : Daniele Luppi & Parquet Courts.

On avait quitté Daniele Luppi en 2011 avec l’étonnant projet Rome, cette collaboration avec Danger Mouse, Jack White et Norah Jones inspirée par les B.O. de spaghetti westerns. Le compositeur italien, basé à Los Angeles, est réputé pour la couleur cinématographique de ses arrangements : en plus de son travail sur des albums de Gnarls Barkley et les Red Hot Chili Peppers, il a aussi écrit la bande originale de séries TV comme Marco Polo. À présent, il s’associe à l’un des meilleurs groupes de rock des dernières années, le quatuor new-yorkais Parquet Courts, sur Milano, un album conceptuel autour de la ville du même nom pendant les années 80. Un portrait d'une jeunesse marginale face à la gentrification, nourri par ses propres expériences, le tout mis en voix par la grande Karen O des Yeah Yeah Yeahs, qui hurle, chuchote et souffle sur l'excellent « Flush ».