Aller au contenu principal
« Def Jam Vendetta » : le jeu vidéo dans lequel les rappeurs se foutent sur la gueule

« Def Jam Vendetta » : le jeu vidéo dans lequel les rappeurs se foutent sur la gueule

En 2003, la sortie d'un jeu vidéo culte.

Par Sophie Marchand & Jean Morel

Il y a quinze ans, pour la première fois de l’histoire, des gamins du monde entier pouvaient réaliser un rêve, un peu fou. Incarner à l’écran leurs idoles, rappeurs, pour se foutre sur la gueule avec d’autres rappeurs. En effet, en avril 2003 était publié le jeu Def Jam Vendetta, une collaboration entre le studio de jeux vidéos EA Games et le label de rap Def Jam Records.

Ce n’était pas la toute première fois que rap et jeu vidéo fricotaient ensemble. En 1995 déjà, on pouvait jouer au basket en incarnant LL COOL J ou encore Flavor Flav de Public Enemy, mais les graphiques ne permettaient pas vraiment alors de distinguer qui était qui. Cinq ans plus tard, dans un petit élan d’ego-trip, le Wu-Tang Clan avait créé son propre jeu vidéo de combat, Wu-Tang Clan Shaolin Style

Mais avant Def Jam Vendetta, jamais encore un jeu vidéo n’avait réussi à rassembler toute la culture hip-hop, que ce soit le langage, le son, les attitudes. Le jeu est un classique instantané et devient cultissime. Il faut dire que l’on peut quand même incarner, au choix, Ghostface Killah, Joe Budden, Redman, ou encore Ludacris et faire des prises de combat comme le « Methalize (une prise où Method Man brise la colonne vertébrale de son adversaire…)ou encore le « Ruff Ryders Anthem » (où DMX explose la tête de son opposant à coup de pied).

Dans une formidable Interview, le site Okayplayer raconte toute l’histoire du jeu par ses créateurs et les rappeurs, un jeu dont le succès commercial a même entraîné quelques suites, comme Def Jam : Fight for NY, et c’est un interview qui paraît comme par hasard au moment où Def Jam commence à teaser sur l’arrivée potentielle d’un nouveau jeu vidéo…

BAM BAM, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) Def Jam Vendetta