Aller au contenu principal
Nova Classics : « Matrix » de Dizzy Gillespie.

Dizzy Gillespie : quand l’un des maîtres du Be Bop passe au Jazz funk

Nova Classics : « Matrix » de Dizzy Gillespie.

Par Isadora Dartial

Cet été, Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « Matrix » de Dizzy Gillespie.

Dans les ramifications des classiques Nova, impossible d’oublier le jazz. Matrice de nombreux genres musicaux, le jazz offre un espace de liberté musicale qui a marqué l’esprit des fondateurs de Nova, Jean-François Bizot en tête...Et c’est surtout la nuit que la station laisse libre court à ce béguin initial. Les fidèles auditeurs noctambules y entendent notamment « Matrix » du trompettiste et chef d’orchestre Dizzy Gillespie. Le titre est extrait de The Real Thing sorti en 1970. Dizzy est alors considéré comme l’un des maîtres du genre. C’est que Dizzy a déjà plusieurs vies musicales derrière lui. Pilier du Be Bop dont il pose les fondements aux côtés de Charlie Parker dans les années 40/50, on lui attribue également la paternité du latin jazz - ce style qui incorpore les rythmes afro-cubains. À ses côtés, des musiciens comme Quincy Jones ou encore Lalo Schifrin feront leurs gammes. En 1970, John Birks « Dizzy » Gillespie est loin d’avoir rangé sa trompette coudée -une histoire à découvrir dans cet ouvrage sorti par nos cousins de TSF Jazz - il retrouve en studio de fidèles membres de ses big bands : le saxophoniste James Moody et le pianiste Mike Longo. Ensemble, ils écrivent une nouvelle page du genre : le jazz funk.

« Matrix » connaîtra, comme bon nombre de morceaux de jazz, une seconde via l’utilisation du sample. Ainsi, en 1994, La Funk Mob (premier nom du duo Cassius) le reprendra sur son premier EP Les tribulations extra-sensorielles sorti chez les anglais de Mo Wax.

Ou encore les américains de The Beatnuts dès leur premier EP The Intoxicated Demons sorti en 1993. Cette même année, Dizzy Gillespie tirait son dernier souffle.

Visuel : (c) Wikipedia ; Creative Commons ; Roland Godefroy