Aller au contenu principal
En finir avec l’écologie punitive ? Mieux vaut en rire…

En finir avec l’écologie punitive ? Mieux vaut en rire…

La chronique de Jean Rouzaud.

Par Bastien Stisi

Devant les échecs de l’écologie et la poursuite de la destruction (notamment des fonds marins, des forêts, des sous-sols, des nappes phréatiques, des réserves d’animaux, de l’air, de l’eau…) certains cherchent la solution du côté de la psychologie marketing !!!

On a dépassé le stade de lanceur d’alerte : malgré la barrière de mensonges et de faux experts, payés par les pollueurs, on a enfin compris la portée des dégâts. Donc passons à l’étape emballage et présentation : il ne faut plus menacer, affoler, punir, crier au feu, mais faire preuve de malice, de solutions, d’idées…Ne pas brusquer les sacro-saints consommateurs !

Ne plus punir ? Vaste illusion

Le livre d’Olivier Blond, préfacé par Yann Arthus Bertrand, est dans cette veine, qui se veut cool et maline : l’écologie ne sera plus une punition ! Formidable vœu pieu.

OK, mais celui qui aime son gros véhicule, aller à la chasse et à la pêche, consommer à fond, continuera de considérer toute réduction de ses envies comme des obstacles à son petit bonheur ? Alors…

C’est comme le cannabis : il ne faudrait pas dire « légalisation », mais « encadrement »…Or, de nos jours, toute opinion fait conflit, et divise en deux camps (ou plus) des citoyens devenus des « partisans »…

Le problème reste philosophique : l’avidité humaine, faite de peur, de folie, d’égoïsme, de bêtise et d’irréflexion totale, nous pousse aux excès. Combattre cette tendance planétaire aux abus, à la corruption, au vol et à toutes les vues courtes, demande un changement de cap !

Partout, dans les journaux, télés, radios, infos, cinéma, romans, journaux, pub, mode, règne l’exhortation à la dépense, aux achats…

Il faudrait cesser de vanter le fric, la célébrité et la possession…(ou soi-disant jouissance de biens !) C’est là qu’est le mal : tout est à vendre et qui n’achète pas est maudit ! Le gaspillage et l’égoïsme comme diktat mondial.

Olivier Blond - Pour en finir avec l'écologie punitive

C’est donc une refonte totale du système de pensée et de comportement dont il s’agit : une planète de junkies de la consommation doit sans doute sombrer, avant d’entamer la cure de désintox, n’en déplaise à messieurs Arthus (qui voit cela de trop haut) et à l’auteur (qui bosse chez Airparif : doseur de pollution). Le problème n’est plus de faire du « teasing marketing » avec notre survie…(voir Les Vacances de monsieur Hulot).

Bref, en parler ce n’est PAS bien…

Agir reste la seule voie,  et comme me l’avait dit Norman Spinrad (renseignez-vous…) : l’écologie sera armée ou ne sera pas ! L’auteur de Rêve de fer avait raison.

Pour en finir avec l’écologie punitive. Par Olivier Blond. Éditions Grasset. 170 pages. 17 euros.

Visuel : (c) Getty Images / Bloomberg