Aller au contenu principal
En photos, du punk et des pogos en France dans les 80’s

En photos, du punk et des pogos en France dans les 80’s

Des images extraites du livre « Pogo. Regards sur la scène punk française (1986-1991) » qui sort aujourd’hui en librairie.

Par La rédac.

De la chanson française - légèrement débraillée, type métal hurlant -, c'est l'objet du livre, recueil de photos d’époque - Pogo. Regards sur la scène punk française (1986-1991) -,  signé Roland Cros, en librairie depuis ce vendredi, aux éditions L’Échappée, dont vous parlait Richard Gaitet dans la Nova Book Box. « Un bon coup de pied au cul quoi ! … De ceux qui vous font changer d’orbite » écrit en préface le photographe. Ce qu’il retient du mouvement punk, c’est ça : « vous n’avez jamais appris la musique, vous n’avez pas fait d’études, vous n’avez pas les codes de la culture dominante et vous trouvez ce monde insupportable, alors allez-y, foncez, criez, créez, relevez la tête avec toute votre rage, toute votre détermination et toute votre sincérité mais ne restez pas silencieux et surtout… pas seuls ! »

Son livre, Pogo, est une exploration documentée de ce bordel organisé qui secoua l’Hexagone, d’abord via le « carnaval politique » de Bérurier Noir, puis dans la fosse et les coulisses des concerts de Parabellum, Washington Dead Cats, Ludwig von 88, des Thugs ou des Garçons Bouchers… Le livre s’accompagne de nombreuses contributions, comme celle de Marsu qui fût le manager des Béru, mais aussi de Lucrate Milk, des Dirty District, fondateur des labels Bondage et Crash Disques, qui est aussi journaliste. Marsu raconte notamment certains aspects essentiels de cette alternative socio-culturelle au système officiel, « Bien que cette mouvance (la déferlante alternative lancée par les Bérus, ndlr) soit parfois comparée à la vague punk en Grande-Bretagne pour son impact sociétal pérenne, seul un nombre restreint de groupes, et peut-être une trentaine, s’en revendiquera, et son expansion restera circonscrite à la France et aux pays francophones ». Le livre Pogo se veut être un espace de « transition et d’expérimentation sociale, où s’est façonnée aux musiques " rebelles " et rencontrée toute une galaxie d’artistes et d’activistes ». 

Une expérimentation que l’on vous fait vivre avec une sélection de photos de Roland Cros, extraites du livre :

Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »
Visuel : © Roland Cros / « Pogo »

Du lundi au jeudi, retrouvez la Nova Book Box, le juke-box littéraire de Radio Nova de Richard Gaitet.

Visuel de couverture : © Roland Cros / « Pogo »