Aller au contenu principal
Facebook veut employer d'anciens membres des services secrets américains

Facebook veut employer d'anciens membres des services secrets américains

Pour éviter « la manipulations d’élections ».

Par Clémentine Spiler

Selon une source anonyme contactée par Bloomberg, Facebook chercherait activement à recruter des personnes bénéficiant d’accréditations secret-défense.

La plateforme tenterait ainsi de contrer - à l’avenir - l’ingérence de pays étrangers dans les élections américaines. Cette autorisation est fournie aux officiels du Département d’État américain ou aux agents du renseignement, par exemple. Elle est désactivée lorsqu’ils quittent l’administration. Mais elle peut-être réactivée, s’ils occupent des postes dans des entreprises privées qui nécessitent d’avoir accès aux informations sensibles. 

Facebook a été largement critiqué récemment, depuis la découverte de plusieurs centaines de faux comptes achetés pour 100 000 dollars par une entreprise Russe proche du Kremlin, pendant la campagne présidentielle. Des comptes destinés à favoriser Donald Trump à l’aide de publicités ciblées sur la plateforme. Il a fallu plusieurs mois avant que Facebook ne découvre le stratagème et n’en informe le public. Il lui faut donc redorer son image, ce qui donne à Mark Zuckerberg l’occasion de pratiquer ses speeches préférés, en s’élevant en grand défenseur du système démocratique. 

Comme le note France Inter, le recrutement de personnes accréditées permettrait aussi à Facebook de ne pas donner un accès à son système au gouvernement américain. Ce dernier pourrait requérir de telles mesures, si l’enquête actuellement menée sur les liens entre Trump et le Kremlin lors de la campagne présidentielle s’avérait concluante. 

Visuel : © GETTY/Bloomberg