Aller au contenu principal
« Fuck Tha Police » de N.W.A. en boucle sur les radios de police

« Fuck Tha Police » de N.W.A. en boucle sur les radios de police

L'hymne à l'encontre des violences policières passe depuis quelques jours sur la radio des autorités néo-zélandaises.

Par Morane Aubert

Cela fait quelques jours que la police de la ville de Dunedine, en Nouvelle-Zélande, est forcée d’écouter le classique de N.W.A. (Niggaz With Attitude, l'un des premiers groupes de Dr. Dre)  « Fuck tha Police », rapporte The Independent. Des individus seraient parvenus à s’immiscer sur les fréquences radio des autorités, afin d’y glisser différentes versions du morceau. L’inspecteur Kevin Loyd s’est exprimé dans le quotidien néo-zélandais Otage Daily Times, il dénonce une « mise en danger » d’autrui. La diffusion du morceau serait intervenue lors d’une opération armée et aurait mis en difficulté ses équipes.

« N’importe quelle interférence avec la radio de la police constitue un risque pour la sécurité de tous, et quiconque s'y essaierait serait accusé d’activité criminelle et risquerait un an d’emprisonnement. » Les officiers auraient également entendu la reprise de « Fuck Tha Police » par Rase Against The Machine.

Le morceau, qui sortait originellement en 1988, est rapidement devenu un hymne à l’encontre des violences policières. Dans un documentaire Noisey consacré au morceau, The Story of 'Fuck Tha Police’, des policiers de Compton se rappellent : « Quand ils ont sorti ‘Fuck Tha Police’ (N.W.A., ndlr), ça ne nous a pas vraiment plu, mais ça dérangeait surtout les gars les plus âgés du département. Pour les gens d’une autre génération, il était inconcevable de mal parler à la police. »

On vous parlait fin 2016 du site You Are Listening To Los Angeles, qui se sert lui aussi des fréquences policières, en les combinant avec de la musique ambiante, afin de dresser le portrait sonore de différentes villes américaines. 

Visuel : © Dimitrios Kambouris / Getty Images