Aller au contenu principal
Fyfe, Iskra Strings, et la rencontre de la pop et du classique

Fyfe, Iskra Strings, et la rencontre de la pop et du classique

Le chanteur et producteur londonien de retour.

Par Bastien Stisi

Après deux albums impeccables (Control en 2015 et The Space Between en 2017), fait d’une pop groovy, électronique et R&B qui se plaçait alors dans la lignée (courbée), de SOHN, de Black Atlas ou d’Elliot Moss, le Londonien Paul Dixon, à la tête de son projet Fyfe, s’associe aujourd’hui au compositeur de musique contemporaine James Underwood, à la tête du quartet Iskra Strings (déjà vu aux côtés de The xx, de Sufjan Stevens ou de Vampire Weekend), pour les besoins d’un EP prévu pour le 20 avril. Les deux hommes sont amis dans la vie, et le sont donc aujourd’hui en studio : parfois, les choses sont simples.

Sur cet EP fabriqué à quatre mains, et qui bâtira quelques ponts, surélevés, entre musique dite « pop » et musique dite « classique », sept morceaux introduits par un premier titre, « Hold Us Down », l’un des deux seuls morceaux du disque (les autres sont instrumentaux) accueillant la voix, légère et sensuelle, d’un Fyfe revenu, ici, à ses amours premiers, lui qui dû passer, plus jeune, par une formation plus classique que ce que sa carrière allait proposer par la suite.

Le morceau s’écoute donc ici. Et méfiez-vous, c’est très beau.