Aller au contenu principal

À Hong Kong, les McDo servent de refuge en période caniculaire

Le nombre de « McRefugees » ne cesse d'augmenter.

Par Clémentine Spiler

On les appelle « McRefugees », contraction de refugees et McDonald's. Des images surréalistes venues de Hong Kong circulent sur les réseaux sociaux. Des dizaines de personnes endormies sur les tables et les banquettes de différents restaurants McDonald's à Hong Kong. En période de canicule, ces établissements (ouverts 24h/24) laissent en effet les sans-abris dormir dans leurs espaces climatisés. Selon NPR, depuis cinq ans, leur nombre s’est multiplié par six. Aujourd'hui, cette situation ne concerne plus seulement les SDF.

À Hong Kong, les inégalités économiques ont atteint un record en quarante ans. Par ailleurs, le prix de la climatisation et des loyers n’ont cessé d’augmenter. Selon le South China Morning Post, qui détaille une enquête menée récemment sur le sujet : « Sur 53 McRefugees interviewés, entre 19 et 79 ans, 57% d’entre eux avaient un travail, et 71% étaient propriétaires ou locataires d’un logement. Beaucoup d’entre eux justifiaient leur choix par des économies en termes de climatisation, le confort et la sécurité. D’autres invoquaient des loyers trop chers, ou des conflits familiaux. »

Un article de la BBC datant de 2015 souligne également qu’on trouve des McRefugees partout en Asie, notamment au Japon et en Chine continentale : « Mais les inégalités, la population vieillissante et des loyers inabordables rendent la situation particulièrement problématique à Hong Kong ».