Aller au contenu principal

#IamGay, le hashtag qui a fait plier le Twitter chinois

L’entreprise qui voulait censurer les contenus liés à l’homosexualité a dû faire marche arrière.

Par La rédac

Le réseau social Sina Weibo, équivalent de Twitter en Chine, annonçait ce vendredi le lancement d’une campagne de « nettoyage » concernant « les contenus liés à la pornographie et à l’homosexualité ».

Une annonce qui a provoqué un tollé, notamment chez les militants LGBT chinois, qui dénonçaient l’association de ces deux contenus - « pornographie » et « homosexualité ». Pour protester, les internautes ont lancé un nouveau hashtag, #IamGay (#JesuisGay), qui a déferlé sur le réseau social ce week-end. Finalement, comme le rapporte Libération, Sina Weibo est revenu sur sa décision, suite à l’ampleur du mouvement de contestation, et a annoncé qu’il ne toucherait pas aux posts en lien avec l’homosexualité. 

En 2017, pour rappel, Taïwan devenait le premier État du continent asiatique à légaliser le mariage gay. En Chine, l'homosexualité n'est plus considérée comme une « maladie mentale » depuis 2001.