Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « La cause et le remède » d’Alice Lewis

Alice Lewis : remède pop

Nouvo Nova : « La cause et le remède » d’Alice Lewis

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté:  le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « La cause et le remède » d’Alice Lewis.

On pourrait trop facilement passer à côté d’Alice Lewis. Un disque un peu trop poli, des chansons frôlant la variété française d’une autre époque — et pourtant. La chanteuse mérite qu’on s’attarde sur son cas inhabituel. Française éduquée en Angleterre, par ailleurs collaboratrice de Sébastien Tellier, Alice a étudié le chant lyrique à Beijing et le guzheng (une harpe traditionnelle chinoise) à Taiwan. Après deux albums anglophones, elle revient à sa langue natale sur Imposture, livrant une pop aux atours médiévaux et à l’orchestration élégante. Une recette particulièrement efficace sur « La cause et le remède », où instruments traditionnels comme le clavecin et la flûte côtoient synthés et boîtes à rythme.