Aller au contenu principal

Festival Cabourg Mon Amour | Cabourg

À la page et à la plage !

20 juin 2018
Par captain -xxx-
À la page et à la plage !

Tu aimes les programmation stylées et les spots soignés ?

Alors Cabourg Mon Amour est fait pour toi.

Oui, parce quand on y réfléchit bien, des festivals à la plage ça ne court pas les rues, même pavées, et c'est amusant de se dire que pour le coup, les programmateurs bossent avec le carnet d'adresses dans une main et l'horaire des marées dans l'autre.

Heureusement, malgré un succès qui ne se dément pas au fil des années, point de marée humaine à redouter car Cabourg Mon Amour a su rester l'un de ces festivals à taille humaine qu'on aime, entre autres, grâce à une programmation exigeante, pointue et défricheuse.

Tenez, voyons voir ce que nous réserve, entre deux bulots mayonnaise, l'édition 2018... Comme toujours, des DJ sets gratuits l'après midi, histoire de changer du dos crawlé et du badminton, mitonnés par la Cabourg Team, le Collectif Sauce Blanche et même Fishbach...

Et des la fin d'après midi (14h40 pour le dimanche), place aux régals sur les deux scènes ou l'on croisera quelques valeurs déjà sûres comme l'Impératrice, Angèle, Juliette Armanet, You Man, Young Marco ou Mall Grab mais aussi, en soulevant le goémon, de petites crevettes bien frétillantes comme Superparka, Myd, Danni Terreur ou la craquante Aloïse Sauvage, le londonien Jimothy Lacoste. Sans oublier des puces de mer qui sautent partout comme les belges Caballero & JeanJass, les sirènes à peau bleue de Vendredi Sur Mer et bien sur une réelle option pour se choper un coup de soleil bien mérité en tombant le haut sur les rythmes chaudement frelatés de Bruxas ou de se prendre un coup de Dadada pendant HAAi...

Et le fuego de la noche ? Si, il y a, bien sur mais tradition oblige, prenons le temps du trou normand, histoire de se faire une santé après s'être débarrassé des grains de sable entre les doigts de pied (histoire de ne pas ripper sur le dancefloor). Une deuxième dose de bulots (mollo sur la mayo) pour les accros... mais que nos amis vegans se rassurent, ils trouveront eux aussi quelques gâteries à la carte avec, pour les plus intégristes du lot, l'enivrante possibilité d'aller brouter quelques algues à marée basse...

Direction, donc, ensuite et enfin, la Sall'in pour finir la nuit entre les doigts experts, très experts de Pain Surprises, Sabrina et Samantha, Mad Rey, Promesses ou dans l'ambiance trop boule à facettes de la traditionnelle Boum du Dimanche Soir de clôture.

Cabourg Mon Amour, du 29 juin au 1er juillet... 

Nova offre des places ! Elles sont à gagner avec le mot de passe qui fait son apparition au bout de ce lien.