Aller au contenu principal

« Yere Faga » : un clip pour la collab Oumou Sangaré - Tony Allen

Le clip avant l'album.

Par Bastien Stisi

Après huit années de silence discographique (Sera, son dernier album, est sorti en 2009), l’immense chanteuse malienne Oumou Sangaré, héroïne historique de la lutte contre les dominations patriacales du continent africain, revient avec Mogoya (dont le nom signifie « les relations humaines d’aujourd’hui »), un album introduit par le single « Yere Faga », qui bénéficie de la présence de l’icône Tony Allen (Africa 70, Fela Kuti, The Good, the Bad and the Queen, Sébastien Tellier…) à la batterie, et playlisté depuis un moment sur les ondes de Radio Nova.

« Yere Faga », c’est-à-dire « Suicide ». En amont de la sortie du disque, Oumou Sangaré expliquait à ce sujet : « Aucune souffrance ne justifie de supprimer la vie. La chanson fait référence au suicide d’honneur. ‘La vie est parfois difficile. Les gens ne peuvent s’empêcher de médire, et quoique tu fasses tu seras critiqué. Mais si, touché par les critiques, tu mets fin à tes jours, tu laisseras les gens que tu aimes orphelins et blessés. On m’a associé à toutes ces rumeurs, mais ai-je mis fin à mes jours ? La souffrance fait partie de la vie. »

Ce morceau, on l’avait également entendu dimanche dernier, interprété en live dans le Néo Géo de Bintou Simporé, ainsi que le morceau « Mali Niale », qui figure également sur Mogoya, qui arrive sur NØ FØRMAT!  le 19 mai.

Visuel : (c) DR