Aller au contenu principal
« SpottieOttieDopaliscious », le dub lascif d'Outkast

« SpottieOttieDopaliscious », le dub lascif d'Outkast

Nova Classics : « SpottieOttieDopaliscious » d’Outkast.

Par La programmation musicale.

Cet été, Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « SpottieOttieDopaliscious » d’Outkast.

Paru sur l’album culte d’Outkast Aquemini, « SpottieOttieDopaliscious » est l’un des titres les plus mémorables du duo d’Atlanta, même s’il n’a jamais été un single. En 1998, Andre 3000 et Big Boi ont déjà deux disques à leur actif (Southernplayalisticadillacmuzik et ATLiens), des succès commerciaux qui permettent aux deux rappeurs-producteurs de passer leur vie en studio et de laisser leur créativité s’exprimer.

Ainsi, en opposition avec les tendances de leurs contemporains, l’album Aquemini sera entièrement joué avec de vrais instruments, avec au coeur du studio, un grand piano. Les musiciens de session de tout bord se succèdent, donnant à l’album ses couleurs parfois funk, parfois dub, voire prog-rock. Un disque organique, souvent improvisé, où Andre 3000 n’hésite pas à expérimenter avec les traitements de voix ou à laisser tourner des jam sessions très longtemps. C’est ce qui explique l’étendue de « SpottieOttieDopaliscious » (un long titre pour un long morceau — plus de sept minutes !), où l’on ressent notamment les influences reggae d’Andre 3000. L’entêtante mélodie de cuivres est le véritable refrain de ce chef-d’oeuvre de lascivité, notamment repris par le groupe afro-jazz de Chicago Hypnotic Brass Ensemble.

Visuel : (c) Getty Images / Theo Wargo