Aller au contenu principal

« Interstella 5555 », la version animée du Discovery des Daft, a 15 ans

Avec les images de Leiji Matsumoto.

Par Morane Aubert

En 2003, les Daft Punk parviennent à convaincre l’un des maîtres du manga, dessinateur japonais de référence et père notamment du dessin animé Albator, Leiji Matsumoto, de collaborer avec eux sur un nouveau projet. Une version animée du deuxième album des Daft Punk Discovery (« One More Time », « Harder, Bester, Faster, Stronger », « Too Long »…), qui sortait deux ans plus tôt.

« Le jour où Thomas et Guy-Manuel m’ont proposé d’imaginer un univers visuel à partir de leur musique, j’étais ravi. (…) J’ai tout de suite vu des flashs de lumière qui clignotaient, leur musique correspondait exactement aux images d’un space opera animé qui me trottaient dans la tête depuis un moment. » confiait Matsumoto aux Inrocks. Résultat, sort le 28 mai 2003, et raconte l’histoire de musiciens kidnappés sur une galaxie afin de former un super groupe. Une heure de film qu’on vous invite à revisionner un peu plus bas. Interstella 5555 sera également diffusé sur grand écran cet été à l’occasion du Cinéma en plein air de La Villette