Aller au contenu principal

La Corée du Nord veut la peau de Trump pour avoir traité Kim Jong-un de « petit gros »

« Il faut qu’il sache qu’il n’est rien d’autre qu’un hideux criminel condamné à mort par les coréens. »

Par Clémentine Spiler

Le média nord-coréen Rodong Sinmun vient de suggérer à la population Nord-Coréenne d’exiger la peine de mort pour Donald Trump. Proche du pouvoir, le quotidien s’est offusqué d’un tweet du président américain, définissant Kim Jong-un comme « petit et gros ». Au vu du statut quasi-divin dont bénéficie le dictateur nord-coréen, ces mots relèvent du blasphème. En toute simplicité, le journal a donc requis la peine capitale à l’encontre du Président américain : « Le pire de ses crimes, pour lequel il ne sera jamais pardonné, est qu’il ait osé attaquer la dignité du leader suprême. Il faut qu’il sache qu’il n’est rien d’autre qu’un hideux criminel condamné à mort par les coréens. » 

trump-séoul

Pyongyang est par ailleurs assez agacée que Trump ait annulé sa visite dans la DMZ, la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées - celle-là même que Bill Clinton avait appelé « l’endroit les plus effrayant au monde ». Selon le gouvernement américain, l’hélicoptère présidentiel aurait tenté de s’y rendre mais aurait fait demi-tour à cause du mauvais temps. « Ce n’était pas le mauvais temps », réfute le Rodong Sinmun. « Il avait juste trop peur d’affronter le regard furieux de nos troupes ».

Et pour ne rien arranger, Trump a caractérisé la Corée du Nord de « dictature cruelle » lors d’un speech à Séoul. Et s’il y a bien quelque chose que Kim Jong-un n’aime pas, c’est qu’on insulte sa dictature. En retour, il l’a donc traité de « lâche ». On vous tient au courant de la suite de ce conflit qui, il faut le rappeler, se tient entre deux hommes d’âge mur, à la tête de pays entiers. 

Visuel : Donald Trump à Séoul le 7 novembre (© Bloomberg/Getty Images)