Aller au contenu principal

L’ancêtre du Berghain en dix morceaux

Sélectionnés par l’un de ses résidents, André Galluzzi, pour Electronic Beats.

Par La rédac.

Comment pouvait bien sonner l’Ostgut, l’ancêtre du Berghain ? Un club qui ouvrait ses portes en 1999 avant de fermer en 2003, et qui, de toute évidence, a eu un impact considérable sur son successeur. C’est la question que le magazine Electronic Beats est allé poser à l’un de ses résidents, André Galluzzi. Le DJ déroule dix morceaux qui « ont aidé à préparer les fondations de l’expérience clubbing qui définit la vie nocturne berlinoise d’aujourd’hui », peut-on lire sur le site. L’intégralité des morceaux, avec pour chacun un commentaire de Galluzzi, est à retrouver sur Electronic Beats.