Aller au contenu principal
Inna de Yard

Le Classico de Néo Géo : « Row Fisherman » des Congos

Le Classico déclare la saison de la pêche ouverte, avec, dans nos filets le morceau « Row Fisherman » des Congos, réinterprété façon 2019 par le groupe Inna De Yard featuring Cedric Myton.

Par Judah Roger

Toutes les semaines dans Néo Géo, on vous raconte l'histoire d'un classique de la sono mondiale. C'est le Classico de Néo Géo, signé aujourd'hui par Judah Roger.

Inna de Yard, c’est un peu le Buena Vista Social club façon Jamaïque, auquel on rajoute en plus de la vieille garde, la nouvelle école de la chanson. La recette est simple : des anciennes gloires du reggae roots des seventies qui rejouent leurs classiques, des jeunes pousses qui chantent de futurs hits, le tout assaisonné a la sauce caraïbe avec en guise d’épices une instrumentation hors du commun.

Revenons à nos poissons et à ce classico du jour, chanté ici par Cedric Myton. « Row Fisherman Row », littéralement « Rame Pêcheur Rame », c’est le titre phare (normal pour une histoire de bateau) de Cedric et de son groupe, les fameux Congos (soit dit en passant un des premiers groupe de reggae a choisir un nom africain qui est aussi le pays ayant fourni sous la contrainte le plus d’esclaves à la Jamaïque). C’est au début un duo ou la voix falsetto, donc très aiguë, de Cedric est secondée à merveille par celle de Ashanti Roy Johnson. Ils seront très vite rejoints par un organe beaucoup plus grave, le baryton Watty Burnett. 

The Congos

Ils sont repérés rapidement par un producteur de légende, le fameux Lee Scratch Perry, qui voit tout de suite qu’il a devant lui l’attirail parfait pour la pêche au gros. Le gros hit fait surface très vite avec cet hymne à la gloire des pêcheurs. Les Congos, voisins et amis à Old Harbour View, un village côtier, puisent leur inspiration dans la vie quotidienne de ce petit port de pêche. Ils y décrivent ce qu'ils y voient dès l’aube : de pauvres pêcheurs ramant vers le large en espérant revenir avec de quoi nourrir leurs familles, le tout inspiré par leur propre sort.

C’est Cedric Myton qui écrit ces lignes, aux côtés de sa femme enceinte se demandant ce que l’avenir réserve à sa petite famille. C’est sans doute cette transcription de sa vie qui donne à cette chanson un aspect si poignant et réel. Les lyrics sont simples et efficaces, la mélodie mystique et la basse lourde :  cet assemblage donne à l’écoute l’impression d’être soi-même embarqué sur cette coquille de noix et de ressentir le roulis bercé par leurs trois voix qui se répondent en écho.

C’est donc en 1977 que sort ce track magique, faisant parti de leur album devenu classique, Heart of the Congos, produit par Lee Perry pour son label Upsetters records et enregistré à son fameux studio Black Ark. Nova est donc ravie de pouvoir retrouver bientôt Cedric Congo Myton sur scène avec Inna De Yard, pour une promenade en barque à l'Olympia le 15 juin. Rame pêcheur, rame ! 

Le Néo Géo du dimanche 12 mai, c'est en podcast.