Aller au contenu principal

Le guide des Bars en Trans' de Nova

Les artistes à écouter dans le festival rennais.

Par Jean Morel

Comme chaque année, les 7, 8 et 9 décembre prochains, c'est la saison des Bars en Trans qui approche ! Et comme chaque année il y a un nouveau lot de découvertes.

Les Bars en Trans, c’est une expérience, tous les bars de Rennes deviennent de petites salles de concert, au point que dans le dépliant qui est donné quand on arrive dans le chef-lieu de la Bretagne, on peut trouver un guide de survie à l’usage des festivaliers dont l’article 3 est capital : programmez vos soirées.

Voilà donc un conseil de base : « Non mais, moi tu sais, ce que j’aime, c’est aller de bars en bars en me laissant porter par les vibes de la ville, man ». On a tous entendu ce genre de foutaises qui signifient en fait : « à 22h je me suis retrouvé tout seul dans la rue Saint-Michel, j’avais perdu mes potes, tout le monde était sur répondeur et j’ai zappé d’aller voir ce groupe de reggae qui avait l’air cool ».

Alors, rassurez-vous, on s’occupe de vous, on vous prend en charge, on se transforme en tour operator pour vous éviter ces déconvenues et Nova vous fait écouter en avance les cinq artistes ou groupes qu'il faut absolument aller écouter si vous avez la bonne idée d'aller aux Bars en Trans.

Il y a tout d'abord notre préféré, le jeune Sopico qui s'apprête à sortir un album dont on peut déjà vous dire qu'il vaut le détour, mais aussi le talentueux belge Témé Tan qui défend un premier disque fait de métissage et de comptines pop. On vous propose aussi de découvrir le emceeing à la québécoise avec la clique d'Alaclair Ensemble. Mais aussi la funk synthétique de l'entité secrète qu'est Corine. Enfin notre copain Malik Djoudi montrera à nouveau qu'Un est un très bel album.