Aller au contenu principal

Le premier cimetière de robots à Moscou

« Alantim était un très bon robot, encourageant, toujours poli, toujours heureux de vous voir ».

Par Clémentine Spiler

C’est l’histoire d’un crime odieux. En septembre dernier, l’un des robots de l’Institut technologique de Moscou se baladait tranquillement dans la capitale russe, lorsqu’un individu l’a défoncé à coups de batte de baseball. Un crime qui a donné lieux à une innovation, le premier cimetière dédié aux robots.

Comme le relate Motherboard, l’idée est venue d’Olga Budnik, porte-parole du hub technologique moscovite Phystechpark qui raconte : « Alantim était un très bon robot, encourageant, toujours poli, toujours heureux de vous voir. Vous savez, comme un animal domestique. Et le cimetière était une idée pour l’enterrer comme un animal domestique. Pour ne pas le désassembler ou le mettre à la poubelle. Pour dire au revoir. »

« Pour l’instant, le cimetière ressemble à une installation artistique », a précisé Olga Budnik. « Mais on voit bien que les gens sont contents d’avoir un cimetière de robots près de chez eux. Certains ont appelé Phystechpark pour demander s’il pouvaient amener leurs gadgets ».