Aller au contenu principal
Le Worldmix oriental et funky d'Habibi Funk dans Néo Géo

Le Worldmix oriental et funky d'Habibi Funk dans Néo Géo

Dans Néo Géo, le fondateur du label nous livre ses dernières pépites.

Par Thomas Soulet

C’est en 2015, pendant une tournée de Blitz The Ambassador au Maroc, que Jannis Stürtz, co-fondateur du label Jakarta Records (qui vient de sortir le projet de JuJu Rogers et son single « Follow Me »), découvrit son amour pour la musique arabe. Il créera par la suite le label Habibi Funk après avoir récupéré une montagne de 45 tours pris au hasard dans des magasins de vinyles et du souk.

Son premier coup de cœur fut cette reprise de « Papa’s Got a Brand New Bag » de James Brown chanté en arabe par l’artiste marocain Fadoul.

 

Quatre ans plus tard, dix compiles ont été réalisées et publiées avec pour objectif de remettre la musique arabe au goût du jour. Voyageant entre Berlin et l’Afrique du Nord, le digger allemand nous fait traverser le Maghreb et le Moyen-Orient avec des artistes venant du Soudan, d’Égypte, du Maroc ou encore d’Algérie. 

Après sa dernière compile sur la musique gnawa sortie en juillet dernier, Jannis Stürtz revient dans Néo Géo pour nous livrer un Worldmix oriental aux effluves funky. On y découvre deux morceaux inédits qui viennent de Libye et qui seront, courant 2020, sur une des prochaines compilations Habibi Funk. Il  raconte à Bintou Simporé ce mix dans son émission :

Jannis, quelle est la saveur de ce mix ?

Ce sont simplement des musiques que j’écoute en ce moment et que j’ai  pu découvrir récemment. Il y aussi de la musique sur laquelle on travaille afin de les publier comme les deux premiers morceaux issus de Libye. A priori, ces deux morceaux sortiront en 2020.

Sur ce mix, nous serons en Libye, et ensuite au Maroc...

Oui, il y a pas mal de chanson dans le genre de la dernière compile, avec Hamid El Gnawi, un de nos célèbres artistes gnawa, qui vient du Maroc avec une légère influence de musique électronique sur un excellent album qu’il a fait et qui date du début des années 90. Peu de personnes le connaissent, car l'album est uniquement sorti sur cassette et CD.

Jannis, comment sélectionnez-vous vos musiques ? Êtes-vous toujours en train de voyager pour dénicher des pépites ?

Oui, maintenant je fais beaucoup de DJ set en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Le week-end dernier j’ai joué en Tunisie et le week-end prochain je vais jouer à Beyrouth. Tous ces voyages me permettent de trouver de la musique plus facilement. On me programme pour que je mixe, on me paye mon billet d’avion et j’ai en général un ou deux  jours en plus où j’ai du temps pour rencontrer des gens et pour chercher des albums et des cassettes. 

J’avais aimé le disque que vous avez sorti sur des artistes du Soudan, quel sera le prochain pays que vous allez explorer ?

La prochaine compile qui va sortir sera sur un artiste du Liban qui s’appelle Isam Hajali. C’est une sorte de mixe entre le jazz et le folk. Un album qu’il a dû enregistrer en exile car il était très actif politiquement pendant la guerre du Liban. Il dû partir en asile politique à Paris pour environ sept mois en 1976. C’est là-bas qu’il a enregistré son album, qui ne sera vendu qu'à une cinquantaine d'exemplaires, et via cassettes, en France. Heureusement, il lui en restait une qui sera notre nouvel compile sur Habibi Funk, et c’est de la très belle musique.

Nous aurons le plaisir d’écouter mixer Jannis Stürtz au festival Arabesques de Montpellier le dimanche 20 septembre prochain.

En attendant, voici son Worldmix diffusé sur Néo Géo.

La Playlist du Worldmix

  • Najib Al Housh - Untitled (Soon to be re-released on Habibi Funk)
  • Ahmed Ben Ali - Subhana (Soon to be re-released on Habibi Funk)
  • Hamid El Gnawi - Merhba
  • Hamid El Shari - Ayonha (Out on Habibi Funk)
  • Warda - Ana Arfa
  • Cheba Yamina - Sidi Mansour
  • Cheb Tarik - Sidi Rabi
  • Hossam Ramzy - West Naima

Visuel © Fabian Brennecke