Aller au contenu principal

Les Américains s’équipent en kits anti-radiations nucléaires

Depuis que Trump et Kim Jong-un ont décidé de jouer à qui a le plus gros.

Par Clémentine Spiler

Depuis que Trump a cru bon de répliquer au dictateur nord-coréen Kim Jong-un (chez qui les équipes de Nova Production ont fait un tour récemment) que son bouton nucléaire était « plus gros » que le sien, les ventes de kits anti-radiations et de bunkers se sont décuplées aux États-Unis. Même les ventes de capsules d’iodure de potassium, qui permettent de diminuer les radiations sont en plein essor.

Selon Buzzfeed US, les fournisseurs de ce genre d’équipement profitent largement de la frénésie avec laquelle Trump attaque son homologue nord-coréen sur Twitter. « Je n'ai même plus besoin de suivre les infos», explique l’un des commerçants interviewés. «Quand les commandes augmentent, je me dis "Qu'est-ce qu'il a encore dit ?" ».

Un bunker premier prix coute tout de même la modique somme de 40,000 dollars chez Rising S Company, dont le patron se frotte les mains, tout en s’inquiétant légèrement de ce que devient la société américaine : « La plupart des personnes avec qui nous discutons s’inquiètent pour la société en général, la dette nationale et les révoltes. Pour eux, un abri est une décision prudente. »