Aller au contenu principal
Les chants résistants de Mélissa Laveaux

Les chants résistants de Mélissa Laveaux

Nouvo Nova : « Nan Fon Bwa » de Mélissa Laveaux.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté: le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : Mélissa Laveaux.

La chanteuse canadienne Mélissa Laveaux revisite le patrimoine musical d’Haïti, son pays d’origine, sur Radio Siwèl, son nouvel album à paraître le 2 février prochain chez No Format! (qui nous ont gâté cette année avec l'album d’Oumou Sangaré). Plus particulièrement, elle s’intéresse aux chants populaires de la résistance, ceux créés sous l’occupation américaine de l’île entre 1915 et 1934. Avec ce premier extrait, Mélissa reprend le guitariste Frantz Casséus, qui, bien que né à Port-au-Prince, s'était lui aussi expatrié pour promouvoir la musique traditionnelle haïtienne aux États-Unis (il fut d’ailleurs le professeur du guitariste Marc Ribot). « Nan Fon Bwa » (qui signifie « au fond des bois ») est un bel hymne à la nature, ombragé mais chaleureux, comme au creux des forêts haïtiennes.

Mélissa Laveaux, elle nous en avait présenté quelques-uns, de ces morceaux, au sein des lives matinaux de Plus Près De Toi.

Visuel : © Emma Picq