Aller au contenu principal
Nova Classic : « Luck Of Lucien » d’A Tribe Called Quest

Les déboires d'un Français dans Big Apple

Nova Classic : « Luck Of Lucien » d’A Tribe Called Quest.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Luck Of Lucien » d’A Tribe Called Quest.

Un morceau qui fait le pont entre la France et les États-Unis, au travers d’une histoire d’amitié. On est en 1990, et le groupe A Tribe Called Quest (les deux emcees Q-Tip et Phife Dawg, accompagnés par le beatmaker Ali Shaheed Muhamma), sortent ce qui reste encore aujourd’hui l’un des albums les plus importants de l’histoire du rap : People's Instinctive Travels and the Paths of Rhythm.

Avec eux, le genre se libère, les instrus s’étoffent, et les samples puisent aussi bien dans la pop que dans le jazz, ce qui a l’avantage de faire aimer le rap à ceux qui, jusque-là, étaient encore réfractaires. Pendant l’enregistrement de cet album se trouve avec eux un membre de leur crew - le collectif Native Tongues, sur lequel figure notamment De La Soul et Jungle Brothers -. Le type n’est pas new-yorkais mais français, il s’appelle Lucien, est âgé d’à peine 20 ans, et est parti vivre son rêve américain, c’est-à-dire en 1990 : vivre le hip-hop à sa source.

« Papalu », dit aussi « Lucien Revolucien », a trouvé son crew qui lui dédie ce morceau, présent lors de la prise. Il pose pour une série de rime en « ou » en Français dans le texte. Si « Luck Of Lucien » raconte les galères du Frenchie dans la Grosse Pomme. Le morceau reste surtout une superbe déclaration d’amitié. Lucien, rappeur, fera le pont entre le rap cainri et l’hexagone, puisqu’on va le retrouver avec NTM quelques années plus tard. On écoute A Tribe Called Quest chanter leur pote français sur un sample du trompettiste de jazz Billy Brooks.

Le Nova Classic, c'est aussi en podcast.

Visuel (c) Getty Images / Chris Carroll