Aller au contenu principal
L’inventrice du mouvement #MeToo sonnera la nouvelle années à Times Square

L’inventrice du mouvement #MeToo sonnera la nouvelle année à Times Square

Une bonne résolution pour 2018.

Par Clémentine Spiler

Elle n’a pas fait la couverture du Time, mais elle sera bien sur Times Square le 31 décembre. Tarana Burke, assistance sociale spécialisée dans les violences faites aux femmes, est à l’origine du mouvement « Me Too ». Celui qui, popularisé par le hashtag #MeToo lancé par l’actrice Alyssa Milano en pleine affaire Weinstein, a encouragé tant de femmes à travers le monde à raconter les violences sexuelles qu’elles ont vécues. Cette mobilisation virtuelle a entrainé un véritable tremblement de terre, faisant tomber des hommes de pouvoir, libérant la parole, brisant les tabous.

Tarana Burke, travailleuse de terrain originaire de Harlem, fait partie de ces femmes qui viennent en aide aux victimes. Comme on vous le racontait en octobre dernier, elle a créé il y a dix ans un réseau de « survivantes » qu’elle a appelé le « Me Too movement », destiné à renforcer la solidarité entre les victimes.

En décembre, Time Magazine a nommé « Personnalités de l’année » des femmes ayant participé à briser le silence autour des violences sexuelles. Tarana Burke en faisait partie, mais, au grand désarroi de certains, ne figurait pas en couverture du magazine. Parce qu’elle est noire, la question de l’invisibilisation des femmes de couleur, dans la lutte féministe comme ailleurs, a été mise sur le devant de la scène.

En cette fin d’année, c’est la ville de New York qui célèbre donc Tarana Burke. Celle-ci aura le privilège de lancer le compte à rebours vers la nouvelle année, sur Times Square, le 31 décembre prochain. « Le premier de l’an est le moment où nous observons les événements culturels et politiques les plus importants de l’année passée », a expliqué Tim Tompkins, le président de la Times Square Alliance à amNewYork. « Le courage et l’anticipation de Tarana Burke ont changé le monde cette année et, nous l’espérons, pour toujours. »

Burke, quant à elle, s’est dite « enchantée ». 

« C’est très adéquat d’honorer le mouvement Me Too alors que nous terminons une année historique et définissions nos intentions pour 2018 », a-t-elle déclaré. « La nouvelle année offre un nouvel élan pour nourrir ce mouvement et nous n’avons pas l’intention de nous arrêter de si tôt. » Si vous cherchez de bonnes résolutions pour 2018, celle-là nous semble pas mal.