Aller au contenu principal
Love Supreme, sombre sensualité

Love Supreme, sombre sensualité

Nouvo Nova : « Ain't no remedy » de Love Supreme.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Ain't no remedy » de Love Supreme.

Impossible d’entendre « Love Supreme » sans penser à l’album mythique de John Coltrane, celui qui marquait en 1965 un tournant du jazz vers des horizons mystiques. Une référence osée mais compréhensible à l’écoute de ce nouveau duo qui défie les étiquettes, quelque part entre nu-soul et électro nocturne. Leur premier EP paraît chez le jeune label Animal 63 (écurie de Myth Syzer et Johan Papaconstantino) : à la fois sombre et sensuel, il est hanté par la voix d’outre-tombe de Joseph Morice, qui rôde au dessus d’élégantes nappes électroniques.

Visuel © clip de « Ain't no remedy » de Love Supreme