Aller au contenu principal

Martin Shkreli forcé de rendre l’album du Wu-Tang à la justice américaine

Il faisait l’acquisition du l’unique copie de « Once Upon a Time in Shaolin » en 2015.

Par Morane Aubert

Martin Shkreli vient d’être condamné pour fraude boursière. Et pour rembourser les 7,36 millions de dollars demandés par la justice américaine, le « Pharma Bro », comme on le surnomme, devra céder certains biens de valeur. Parmi eux, l’unique copie de l’album du Wu-Tang Clan, Once Upon a Time in Shaolin, dont il faisait l’acquisition en 2015, contre 2 millions de dollars.

Fin 2016, après avoir déclaré : « Si Trump gagne, je laisse en écoute libre ma collection entière d'inédits musicaux, comprenant des morceaux de Nirvana, des Beatles, et bien-sûr, du Wu-Tang », Shkreli diffusait sur Youtube des extraits de ce précieux long format.

Pour rappel, cet ancien patron d’industrie pharmaceutique s’est fait connaître en augmentant le prix d’un traitement utilisé par les personnes atteintes du VIH de 5000%. En septembre dernier, il était également jugé pour avoir promis 5000 dollars à quiconque lui apporterait une mèche de cheveux d’Hillary Clinton. Ce qui lui a valu un aller simple en prison.

Comme le rapporte l’agence de presse AP, Shkreli devra cette fois, en plus de l'album du Wu-Tang, « se départir de plusieurs biens de valeur, dont une toile de Picasso, ainsi que d'un autre album inédit qu'il prétend posséder, Tha Carter V, de Lil Wayne. » Ces biens n’ont pas encore été saisis, Martin Shkreli peut encore faire appel.