Aller au contenu principal

Cassandro, el Exotico! | Paris

La vie comme le catch mexicain, sont un sport de combat.

4 décembre 2018
Par saharnova
La vie comme le catch mexicain, sont un sport de combat.

C’est quoi vivre à la marge ? Les documentaires de Marie Losier n’ont jamais cessé de s’intéresser à cette question en filmant des personnalités fortes de la contre-culture, d’Alan Vega à prochainement Peaches, vivant pleinement mais en dehors des réseaux officiels.

Saul Armendariz alias Cassandro est le cas le plus complexe filmé par Losier jusque là tant il est à la fois une star (de Lucha Libre depuis plusieurs décennies) et rattrapé par l’ordinaire de la vie, entre son corps qui vieillit ou la difficulté d’exister socialement pour un homosexuel. Sur le ring, il est aussi à l’aise, flamboyant qu’un performer sur scène, dans les coulisses le masque ne peut que tomber. 

Losier revient sur son sidérant parcours mais aussi sur le moment où Cassandro doit penser à abandonner une carrière de catcheur qui l’a aidé à s’assumer, s’aimer. Peu à peu l’excentricité se dérobe face à un portrait toujours plus intime (renforcée par une image en 16 MM, retrouvant un grain de vie désormais proscrit des images numériques), d’un homme ayant exorcisé ses souffrances intérieures en acceptant de se faire mal dans son sport, en ne voulant plus prendre de coups mais en en donnant.

En filmant autant une vulnérabilité jusqu’au bord des larmes que la poudre aux yeux des paillettes, Losier fait de Cassandro el exotico ! un documentaire attachant parce que pétri d’humanité.
A.M

En salles le 5 décembre.

 

Alex Masson, notre spécialiste cinéma, a parlé de ce film avec Armel Hemme. Ecoutez un peu par ici :

Nova Aime, et Nova vous offre des places ! Rendez-vous sur la page facebook pour trouver le mot de passe secret et jouer juste en dessous :