Aller au contenu principal

Festival Bordeaux Rock #14 | Bordeaux

Big Bang de début d'année à l'éclectisme carrément stylé

10 janvier 2018
Par captain -xxx-
Festival Bordeaux Rock # 14 / Bordeaux.

Mmmmmm... Cette 14ème édition du Festival Bordeaux Rock va probablement réussir un exploit : celui de ravir tout autant les Bordelais pur jus que les nouveaux arrivés à teint pale...

Du 24 au 28 janvier c'est en effet l'occasion de faire tout à la fois de belles découvertes qu'il s'agisse de groupes émergents, de lieux improbables ou emblématiques mais aussi de recroiser quelques légendes locales ou nationales.

Démarrage mercredi 24 entre la Bibli de Mériadeck et l'Utopia avec pot de bienvenue, projection du mythique "Rude Boy", le film document sur les Clash, en présence sous forme de DJ set de Ray Gange qui y incarnait le plus gros looser du monde.

Jeudi, le traditionnel "Rock en Ville", le circuit qui transforme les pieds tendres en vrais cowboys, vous propose de découvrir le top des groupes émergents de la scène bordelaise, tous styles confondus, lors d'un trip initiatique dans huit bars du quartier Saint Michel.

Vendredi, rencard avec BB, a.k.a. Bertrand Burgalat, un revenant de première classe, qui viendra dans la cale de l'I Boat nous susurrer à l'oreille, des choses qu'on ne peut dire à personne et nous présenter Catastrophe étonnant opéra pop et dernière signature de son label Tricatel. A partir de minuit, dancefloor de choc avec l'éclatante Helena Hauf flanquée de Théorama, Jann, Abramovic et S.F.N.L. en phase testostérone.

Samedi, toujours sur le bateau, prévoyez la doudoune en début de soirée, pour le retour des cultissimes Trisomie 21, figures totémiques de la cold wave hexagonale. A partir de minuit, c'est carrément plus string et totalement acid : A Guy Called Gerald, légende de l'Hacienda aux platines et Manchester à tous les étages en compagnie des titis de Crème Fraiche sans oublier le retour du duo Hang The Dj en mode "On retourne le 4 Sans".

Dimanche, c'est nostalgie, mais gare à l'eau qui dort... Sur la scène de la Grande Poste, Dani (ex icône des sixties) devrait se faire un plaisir de surgir là où on ne l'attend pas.

On vous offre des places pour Bertrand Burgalat, vendredi 26 janvier. Retrouvez le mot de passe sur notre page facebook Nova Aime, jouez juste ici :

 

 

Toutes les infos, tous les sons, tous les plus-plus, sont à retrouver ICI.