Aller au contenu principal

"Hier, Aujourd'hui, Demain", 20 ans déjà | Marseille

Anniversaire sur scène de la sortie de l'album du Troisième Œil, le 18 oct à l'Espace Julien

17 octobre 2019
Par Baba Squaaly
Troiz'

C’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent connaître et pour cause, ils n’étaient pas nés ! Heureusement, la toile veille et les anciens savent encore raconter des histoires aux oreilles curieuses. Il était donc une fois, peu avant l’alignement presque total des zéro du compteur des ans, en 1999 pour faire simple, un groupe marseillais - Troisième Œil (Boss One et Mombi au mic, Ralph et Bomb aux platines) - qui sortait Hier, Aujourd’hui, Demain, un certain  9 février de l'année au trois neuf. Il s'en écoula 50.000 exemplaires en  une semaine, totalisant pas moins de 160.000 ventes depuis. Voilà pour la compta, mais au royaume des chiffres, Mombi et Boss One, les deux MC's  préfèrent clairement les lettres, celles qui servent à élaborer des mots, et de mot en mot à construire des phrases, des phrases qui permettent de dire, de raconter, de dénoncer aussi. Ces journalistes comme ils aiment à se définir n’ont jamais renié leur amour du réel. Les mains dans le moteur, ces ardents défenseurs du hip-hop de rue qu’ils incarnaient avec d’autres (La Fonky Family, Les B.Vices, Uptown…) à l’époque, ont continué à noircir des pages et des pages, à coucher des phases sur le beat et à retourner les scènes où ils se produisent. Un prochain album est même annoncé au début de l’an prochain, c'est dire si un quart de siècle bientôt après leurs débuts, ces rappeurs qui ne font pas la une des médias par leurs frasques, demeurent actifs.

Pour célébrer les 20 ans de cet album, Boss One et Mombi, accompagné  aux platines depuis 2002 par DJ Soon, remontent naturellement sur la scène de l’Espace Julien, une scène qu’ils avaient foulée fin février 1999, 15 jours à peine après la sortie de l’album, à l’invitation du festival Marsatac qui inventait alors ici, en plein centre-ville, sur deux jours, sa toute première édition. Nos deux Marseillais aux familles originaires des Comores en gardent un souvenir ému. Depuis la roue a tourné, ajoutant ses unités dans les colonnes du compteur du temps. Des minots ont grandi. Si beaucoup ne savent pas grand chose des ces années là, certains ont tout de même écouté les musiques de papa et maman, découvrant le son d’une époque révolue, de cette prim’school devenue old-school. Le hip-hop s’est anamorphosé, il a mué. Aux dires de certains, en perdant sa voie, il aurait gagné de la voix. A moins que ça ne soit l’inverse. Ce qui est sur, c’est que Mombi et Boss One avaient tout prévu parlant hier, il y a 20 ans, d’aujourd’hui et de demain. Car ne l'oublions pas, le troisième œil représente dans les philosophies méditatives orientales, un troisième regard, un regard intérieur, celui de la connaissance de soi.

Ce concert qui défie les ans sera forcément un brin nostalgique à l’écoute des succès passés du Troiz (La Vie de Rêves, Hymne à la Racaille, Star Clash…) et des retrouvailles qui auront lieu sur scène avec nombres de leurs amis, de leurs frères de mic invités, mais dont les noms sont jusqu'à l'heure du concert tenus secrets. On devrait aussi y entendre un premier extrait du prochain album. 

Si ils se réclament l'un comme l'autre Marseillais, avant d'être Français ou Comoriens, ils n'oublient pas Paris, ville où ils se produiront - préparez-vous là-haut - le 7 novembre au Nouveau Casino. En attendant, c'est à Marseille que ça se passe et ils vous y attendent !

Vendredi 18 octobre dès 20h à l’Espace Julien. Présente : 17 € (+ frais de loc). Sur place : 20 €