Aller au contenu principal

La Yegros | Paris

Le 15 août à LaPlage de Glazart !

5 août 2019
Par Marine Bidegain
La Yegros | Paris

C’est désormais prouvé, la cumbia est un rythme qui s’associe bien avec les autres. Facile à mélanger ! Et du coup, facile à mettre en lumière parmi les sons électroniques avec lesquels la dernière génération de musiciens a grandi.

La première fois que la cumbia a rencontré des sonorités électroniques, c’était au milieu des années 70 au Pérou, au moment où les rythmes colombiens se sont mélangés aux guitares électriques du surf rock californien. Ça a donné ensuite une cumbia psychédélique, puis la “chicha”, style marginal progressivement devenu aussi populaire que la salsa. 

A toute cette petite tambouille est venue s’incorporer la culture africaine, dû aux fortes migrations qu’a connu le continent. La “champeta” est le nom qu’on a donné à tous ces rythmes et sons qui arrivèrent avec les esclaves, et qui ont été récupérés avec l’arrivée d’internet, après avoir été laissés pour compte…

La cumbia, aujourd’hui, dépasse complètement les frontières du continent sud-américain, devenant un phénomène global. Et on sent une volonté, de la part des artistes, de conserver les musiques et cultures traditionnelles de leurs pays, tout en y incorporant une touche de modernité.

Le pari est réussi pour La Yegros, chanteuse argentine qui s’est fait connaître dès 2008 grâce à un télécrochet, avant de sortir son premier projet en 2013, “Viene de Mi”. Elle crée une cumbia emprunte de "chamamé", musique traditionnelle venue de la province de Misiones (nord-est de l’Argentine), le tout agrémenté de sonorités électroniques, résolument modernes. 

Après le furieux succès de "Viene de Mi" (2013) et de "Magnetismo" (2016), elle revient cette année avec son troisième album "Suelta". La nouvelle reine de la cumbia reste fidèle à son image : on retrouve dans l’album toute l’énergie et la chaleur qu’on lui connaît. “Suelta”, que l’on peut traduire comme une invitation au lâcher-prise, accélère la fusion des genres musicaux inhérents à sa personnalité. En voici un petit extrait :

En live, cette petite femme à la coupe afro nous plonge au coeur de son univers si riche en couleurs et en émotions. On a hâte qu’elle mette le feu à LaPlage de Glazart et bouscule notre petit train-train parisien !

Oh ! Nova vous offre des places pour ce concert. Jouez juste en dessous avec le mot de passe de la page facebook Nova Aime.

La Yegros | Le 15 août à LaPlage de Glazart (7/15 avenue Porte de la Villette, 75019 Paris) | Event ici.