Aller au contenu principal

Latcho divano | Marseille

Les cultures roms et tsiganes à Marseille et Arles du 23 mars au 8 avril

23 mars 2018
Par Baba Squaaly
Latcho Divano

Le festival Latcho Divano (le bel échange en langue romani) propose depuis 2008 une série de rendez-vous autour des cultures roms et tsiganes, en prenant comme point d’ancrage la Journée Internationale des Roms (le 8 avril). Cette onzième édition (du 23 mars au 8 avril) a choisi d’interroger  et de confronter tout au long de la manifestation les politiques d’accueil (ou de rejet) des sans abris, et plus généralement les réponses faites à la précarité de l’habitat. Pour cela, plusieurs moments éclaireront la réflexion des festivaliers ; à commencer par l’exposition Nimby de Geoffroy Mathieu et Jordi Ballesta à la Villa Blanche (55, rue Flégier, 13001) dont le vernissage ouvre la manifestation le 23 mars à 18h30 (jusqu'au 14/04 de 14h à 19h). Ces deux photographes ont collecté et contextualisé les dispositifs dits de sécurisation de l’espace public et privé, afin d’empêcher les sans-abris de s’y installer.

Le lendemain, samedi 24 à 11h, une mobilisation citoyenne sur le Vieux-Port dans le cadre de la journée de mobilisation pour le droit effectif au logement pour tous, se prolonge à 17h à la Librairie du MuCEM, par une rencontre autour du livre Si c’était vous (Ed. Actes Sud) du photographe Marc Melki  du collectif Exils Intra-Muros. Elle réunit le photographe parisien qui s’est intéressé de près et par le biais de son objectif, à ces hommes, femmes et enfants privés de toit, et deux femmes qui au quotidien interviennent dans la rue : Caroline Godard des Rencontres Tsiganes et Jane Bouvier de L’école au Présent.

 

Le 29 mars à 18h30, le Collectif  Roms de Gardanne et le Comité Départemental des Collectifs présenteront l’ouvrage  collectif  Familles roms, le choix de l’accueil (Ed. Chronique Sociale),  dans le  local  de Solidaires 13 (29 bd Longchamp, 13001).  Ce livre revient sur l’expérience de ce collectif qui a décidé d’accompagner sur le long terme (5 ans) des groupes familiaux, de faciliter leurs installations. Au delà des déclarations choc de nos politiques qui promettent qu’il n’y aura plus de sans abris demain, après demain ou à la fin de l’année, ce recueil d’expériences permet de mieux comprendre le processus qui sort réellement les sans abris de la rue.

 

Le documentaire "Les Roms, des citoyens comme les autres ?" de Samuel Lajus, Marion Lièvre et Olivia Barlier projeté à Arles le 24/03 à 18h30 à la Fondation Manuel Rivera-­Ortiz for Documentary, Photography & Film (18 rue de la Calade, 13200) et le 4/04 à 20h au Cinéma les Variétés (37 Rue Vincent Scotto, 13001) questionne les politiques d'accueil des populations tsiganes dans les différents pays de l'Europe. Ces projections seront suivies d'un débat.

 

Au Cinéma Le Gyptis (136 Rue Loubon, 13003) sera projeté deux long-métrages de Tony Gatlif, véritable passeur entre le monde rom et le monde gadjo, en présence de deux artistes (Tchavolo Schmitt et Norig) qui ont collaboré aux bandes -son du réalisateur : Swing, le 7 avril à 20h et Geronimo, le 8 avril à 16h.

 

Amateurs de  rythmes des balkans (des classiques jugoton au nouveautés turbofolk), DJ Soumnakaï et Smoking S vous attendent le 

6 avril dès 21h au Chapiteau (38, Traverse Notre Dame de Bon Secours, 13003).

 

Bien qu'ancrées dans l'oralité, les cultures roms laissent une place grandissante aux textes écrits comme en témoignent les lectures organisées en partenariat avec le Badaboum Théâtre (16 Quai de Rive-­Neuve – 13007) depuis la première édition. Un nouveau rendez-vous est fixé le 25/3 à 18h dans ce lieu situé sur le Vieux-Port. 

 

Une masterclass de guitare manouche par le virtuose Tchavolo Schmitt à la Cité de la Musique (4 rue Bernard du Bois, 13001) et des stages de danse à la Casa 108 (108 Boulevard Baille, 13005) et de langue romani à la Friche La Belle de Mai (41, rue Jobin, 13003) sont programmés  le week-end sur le dernier week-end (7 et 8 avril).

 

C'est à la Friche la Belle de Mai que Latcho Divano fêtera les dernières heures de cette onzième édition qui n'aurait pu voir le jour sans le soutien de son public, de ses anonymes qui ont, par le biais d'une collecte sur la plateforme de financements participatifs Helloasso, permis de boucler un budget mis à mal par le désinvestissement croissant des partenaires institutionnels. A noter que la Ville de Marseille a rejoint la Région et le Département en prévision de l'Année de la Roumanie en France l'an prochain.  En cette 47ème journée Internationale des Roms, dès 16h, des associations militantes et culturelles proposent de 16h à 22h à la Friche La Belle de Mai (41 Rue Jobin, 13003) une fin d'après midi de fête avec partie de pétanque, contes, concert des élèves musiciens du Collège Longchamp avec Tchavalo Schmitt, et de Tchavalo Schmitt et son groupe ainsi qu'un buffet cuisiné par des familles tsiganes.

 

Pour tout savoir de Latcho Divano, cliquez ici