Aller au contenu principal

Les Suds à Arles reviennent | Arles

H24 du 9 au 15 juillet dans la belle cité arlésienne !

6 juillet 2018
Par Baba Squaaly
Suds à Arles

H24 ! si il est un festival où la notion très méditerranéenne de H24 (ou presque, soyons honnête) prend tout son sens, c’est bien aux Suds à Arles. Du petit déj à tard dans la nuit, la ville aux pierres chargées d’histoire avec un grand “H” ou un petit “s”, vibre au sons des musiques du monde.

Petits déjeuners orientaux dès 9 heures du mat dans la cour de l’école qui sert de QG au festival, avant d’enchainer sur des projections de docus,  puis les apéros découvertes tout en musique sur les rives du Rhône. Plus tard, viennent les siestes (musicales elles aussi), les salons de musique, les scènes en ville aux coins des rue (‘Ndiaz, Projet Schinear, Moslem Rahal…) avant les rituels Instants Précieux (Lucibela, Jasser Haj Youssef & Piers Faccini, Xilouris White…) dans la cour de l’Archevêché, Instants Précieux  qui se délocalisent même ce vendredi 13 pour le concert du Trio Joubran au Théâtre Antique. Cette imposante scène accueille rituellement les concerts du soir (Gilberto Gil et ses amis, Angelique Kidjo unplugged, Roberto Fonseca, Tony Gatlif…). Enfin, les fins de nuits enivrantes aux sonorités plus électriques ou électroniques investissent le Parc des Ateliers avec les fougueux Tshegue, les psychés turcs d’Atin Gün, le clarinettiste Yom et ses Wonder Rabbis… ainsi qu’une flopée de DJ’s (Daniel Haaksman, Mehmet Aslan,  Missy Ness, le duo Puta ! Puta !), le traditionnel dimanche de fin de festival se délocalise en plein cœur de la Camargue pour le concert de la chanteuse albanaise Elina Duni et l'apéro en fanfare animée par Mudanza avant la grande paella qui marque les dernières heures des Suds.

C’est tout ça les Suds, un festival où il est de bon ton d’arriver reposé pour profiter de tous ces instants. Chacun y fait son programme. Certains y viennent même pour des stages et master-classes ou les rencontres pro, d’autres pour participer à la radio (très) locale du festival, la Radio des Suds pilotée par Antoine Chao.

Comme le Rhône qui traverse la ville, la vie au Suds peut s’emballer à tout instant c’est aussi pour ça que Nova aime les Suds, un festival dont les finances viennent d'être mis à mal par le Conseil Départemental qui lui a annoncé tout récemment, tardivement donc, la suppression de sa subvention ! Et, quand on aime passionnément, nous, on offre des places (rendez-vous sur la page facebook Nova aime et on fait le déplacement avec deux étapes en direct de la Grande Tournée les 13 & 14 juillet !

Tout le programme de cette 23ème édition des Suds est ici

Les places que l'on fait gagner par tirage au sort sont à gagner grâce au mot de passe à trouver sur la page Nova Aime.

Les Suds à Arles du lundi 9 juillet au dimanche 15 juillet à Arles et en Camargue.