Aller au contenu principal

Marseille Octopus Woldwide | Marseille

Personne n’y avait pensé, ils l’ont fait - Rendez-vous du 8 au 14 octobre !

24 septembre 2018
Par Baba Squaaly
MOW

Marseille, capitale mondiale du Poulpe. Personne n’y avait pensé, ils l’ont fait ! Du 8 au 14 octobre, la cité phocéenne ouvre ses tentacules à « l’année jet d’encre » du Marseille Octopus Worldwide (MOW) comme l’ont baptisée cette petite équipe marseillaise emmenée par Cécile CauPhilippe IvanezBenoît Rousseau. Après Marseille Capitale Européenne de la Culture en 2013, du Sport en 2017, de l’Amour ce début d’année (MP2018) et sans attendre celle de la Gastronomie en 2019, la ville blanche et bleue passe à table pour une Poulp’fusion auto-propulsée (sans argent public donc).

Cette vénération affirmée pour les céphalopodes (poulpes, pieuvres, calamars et autres seiches) se veut responsable et invoque le poulpe durable comme le rappelle en préambule son Président d’honneur, l’architecte Ruddy Riccioti : « Soyez sobre et économe avec le poulpe. Il mérite notre courtoisie et attention. Servez-vous un peu, même très peu ! Le gaspillage ne sera pas accepté. Le poulpe est l’ami du diable, il faudra s’en souvenir. ». 

Ami du diable, la pieuvre est aussi un symbole fort dans le milieu mafieux, une façon de rappeler que comme l’animal, la Mafia déploie ses tentacules, et comme lui, elle peut même s’auto-régénérer lorsque tombe une partie de son réseau. 

Un programme chargé qui va faire couler beaucoup d’encre !

Une semaine après la réouverture de la pêche en plongée sous-marine dans le Parc National des Calanques, le MOW devait ouvrir ses festivités et ses tentacules au MuCEM (le 8 de 19h à 23h30 – entrée libre) par une Grand’Poulp Night avec le chef Alexandre Mazzia et les artistes vidéastes Denis Cartet et Olivier Lubeck. Bal cinématographique, poulpe à la plancha, mini-conférences sont au programme. Mais, en raison, d'un avis de coup de vent annoncé, la soirée d'ouverture du M.O.W. est déplacée Voute Virgo à deux pas du MuCEM sur le quai de la Tourette, vers la place de la Joliette (de 19h à 2H).

Dès le lendemain, à deux pas du Vieux-Port et de sa criée au cul des bateaux, la Réale devient le centre névralgique de la manifestation entre street-food (du 9 au 14), diners Kraken (du 9 au 11) avec les chefs Glenn Viel (Oustau de Baumanière – le 9), Pierre GianettiMarine CrousnillonSandi de Las Piedras (La Fabriquerie – le 10), Lætitia Visse (La Relève – le 11), un Grand 8 aux platines (le 13 de 19h à 3h du mat) avec 8 paires de bras expertes pour assurer le mix 8 heures durant et un Grand’Poulp Final (le 14) autour d’un brunch signé Julien Diaz et Coline Faulquier, d’ateliers pour enfants et d’une boum pour adultes.

Question gastro’, des diners à 4 ou 6 mains réalisés par de grands chefs et cheffes sont annoncés à l’Alcyone et chez Madame Jeanne (le 10). Une soirée Rouille sur Rouille réunit aux Dauphins Olivier Lubeck aux images et ambiances et Armand Arnal aux fourneaux (le 12 sur résa). Une trentaine de restaurants afficheront par ailleurs en devanture le logo du MOW vous indiquant qu’ils participent aussi à cette année jet d’encre. La Cave des PapillesLa FabriquerieCopper BayGaspard et Carry Nation vous concocteront, eux, des cocktails couleur encre de seiche.

Durant toute la manifestation, les Docks of Marseille dont la façade sera poulpisée accueillent une expo photo. Non loin, la Voute Virgo et la Fiesta des Suds se mettent au tempo avec expos, installations et soirées. Les librairies Les Arcenaulx, la Librairie Maritime et L’Odeur du temps jouent le jeu avec une sélection de livres. Des ballades (le Marseille Gangster Tour et Poulpes et Galères, de l’Arsenal à l’Opéra) complètent le panorama. Pour tout savoir de ce premier rendez-vous 100% poulpe, rendez-vous sur la page facebook du MOW.

Comme d'habitude si vous traînez par ici, c'est qu'on vous offre vos entrées : remportez-les avec le mot de passe donné par ici.

 

Bonne chance !