Aller au contenu principal

MOFO#16 | Saint-Ouen et alentours

La seizième édition du célèbre festival signé Mains d'Oeuvres se déroulera du 23 au 25 janvier !

14 janvier 2020
Par Nathalie Gardner
MOFO#16 | Saint-Ouen et alentours

Le MOFO c'est quatre lettres, près de vingt ans d’expérience, un engagement profond et un amour pour la musique sans limite. Dans l’esprit de beaucoup d’entre nous, le MOFO festival, cet habitué de la scène des festivals d'Île-de-France organisé par Mains d’Oeuvres, n’allait pas avoir lieu cette année. Mais LA bonne nouvelle de 2020 c'est que malgré son expulsion, l’association ne se laisse pas abattre par des problématiques politiques et continue de programmer une musique indépendante, défricheuse, et internationale. Cette seizième édition sera donc itinérante dans les rues de Saint-Ouen et ses alentours car comme ils le disent si bien, Nous avons été mis.e.s à la rue, alors autant l’occuper.

Vous pourrez donc découvrir le quartier et déambuler la rue des Rosiers en passant par le 18ème au restaurant Le Sultan et à La Station - Gare des Mines au rythme de divers concerts, performances, danses, dj sets et conférences tout au long des trois jours de festival du 23 au 25 janvier. Ironiquement intitulée “Rira bien qui rira le dernier”, l’édition 2020 du MOFO prévoit comme à son habitude, une programmation riche et ambitieuse.

Pour n’en citer que quelques uns, voici ce qui attend ou plutôt ceux qui vous attendent:

Le duo Kouyaté-Neerman, deux virtuoses, respectivement du balafon et du vibraphone, signés chez No Format nous feront l’honneur d’un concert acoustique et intimiste jeudi soir. En live, ça donne un peu ça :

Également à l’affiche ce soir-là, Francis Cheval, DJ et passionné de chevaux ! (Pourquoi choisir en effet ?)

Vendredi 24/01, on quitte rue des Rosiers pour un Grand bal au Sultan, immense restaurant turque, au décor de pampilles et velours digne de Soliman Le Magnifique. Pour le MOFO, il sera le théâtre d’un nouveau choc musical, entre mariages sonores improbables, banquet orgiaque, et autres festivités décalées. De 20h00 à 06h00, il accueillera, entres autres, Balladur, non pas l’ancien Premier Ministre sous Jacques Chirac, mais un duo pop résident chez Le Turc Mécanique avec qui ils viennent de sortir un nouvel album La Vallée Étroite.

Sans transition, ça sera au tour de Dr Drone de nous faire un diagnostic complet, et de nous soigner à l’aide de son remède unique oscillant entre gothisme futuriste et transe free-jazz électronique.

Vous pourrez également y découvrir la pop synthétique sauce 80s du talentueux Karel, qui se produit seul sur scène sans gêne aucune mais avec beaucoup d’énergie. En sa compagnie, laissez-vous aller à la folie !

Samedi, place à l’Émeute sentimentale à La Station - Gare des Mines. Au programme de cette soirée clubbing maison, de l’avant-garde avec Apollo Noir, de la techno-rave triable avec Cesar Palace, un envoûtement synthétique avec Fiesta en el Vacio ou encore de la pop psyché à base de percussions latines et africaines orchestré par Tropical Horses.

Trois jours déjà chargés de musique et de performances inédites et j’en n’ai même pas annoncé la moitié des noms ! Le programme est encore lourd de talents underground et avant-gardistes à écouter, à voir et à découvrir ici !

Nova vous offre des places pour la soirée du vendredi 24 janvier au Sultan ! Jouez juste en dessous avec le mot de passe de la page Nova Aime

 

MOFO Festival | Du jeudi 23 au samedi 25 janvier de 19h00 à 06h00 | Rue des Rosiers, Le Sultan et La Station - Gare des Mines | Évent ici