Aller au contenu principal

Tempo Latino

Encore un étrange cas de possession collective signalé dans le Gers. Le préfet envisage de faire confisquer les trompettes.

12 juillet 2019
Par captain -xxx-
Encore un cas de possession collective signalé dans le Gers.

Il est un peu tôt pour vous donner la météo exacte du dernier week end de juillet... Cependant, une chose est sure, il fera chaud, très chaud à Vic Fezensac ( Gers) en raison de la tenue de la 26ème édition du Tempo Latino, LE rendez vous français de la planète latino.

Accros à la salsa et au Son qui affole les guiboles ? Ce pèlerinage rituel est pour vous... De la ferveur des concerts dans les arènes, aux découvertes épicées du off en passant par d'effrénées mais ludiques séances d'initiation à la danse (et même au Beach Volley), votre seul souci sera finalement de trouver le temps de dormir...

Comme chaque année, la programmation des arènes est riche en big bands farcis de timbales et de section cuivres diaboliques... Vendredi en ouverture, on y croisera les impertinents lyonnais de Bigre ! qui s'il maitrisent parfaitement les canons du genre, n'hésitent pas à les bousculer, mélanger, chambouler allant jusqu'à revisiter Piaf ou Barbara façon Salsa... Pas question d'éteindre la mèche ensuite puisque Kassav', les rois du Zouk (et au passage, de sacré tueurs sur scène) viendront y fêter leur 40ème anniversaire.... Gare au coup de chaud !

Samedi, l'épatant label new yorkais Daptone allié à Chulo Records délivre un double plateau détonnant avec un trip dans La Havane des fifties concocté par l'Orquesta Akokàn... Une session d'ultra mambo parfaite pour vous préparer à affronter la déferlante afrobeat administrée, pour votre bien, par les musiciens militants d'Antibalas qui en profiteront pour fêter, eux, leur vingtième anniversaire. Rien que d'en parler, je sens la sueur commencer à perler sur mon front...

Dimanche, pas question de reprendre la route... Dans le Gers, on rentre le lundi, c'est comme ça... Vous aurez donc tout loisir de découvrir l'une des nouvelles sensations cubaines, Cimafunk , un vrai tombeur au charme fou et néanmoins survitaminé, qui propulse la musique cubaine direct dans le 21ème siècle... Final classieux, ensuite, confié a ce beau poulet d'Alexander Abreu, une voix de velours et un vrai sniper du solo de trompette épaulé par les indispensables complices d'Havana D Primera...

Mais le Tempo ne se joue pas que dans les arènes, loin de là... Il serait dommage, plus que dommage même de ne pas aller fureter d'un pas taquin du coté de La Conga et de Cap Tempo . C'est là que se produiront quelques formations venues des quatre coins de l'hexagone (et de Barcelone) qui, elles aussi savent à merveille faire gicler le mercure du thermomètre : Cumbia Chicharra (melting pot marseillais), les délicieux hérétiques nancéens de Who's The Cuban ? , les romantiques Pedacito de Son (Paris), les voisins toulousains d'Okilakua, les chroniques cuivrées de La Marcha, quelques rebelles sexys rescapés de la vague alterno des 90's regroupés au sein de Flor del Fango, ainsi, puisqu'on vient d'évoquer le fantôme de la Mano, que le taquin DJ Gambeat.

Ouf ! quel programme ! je crois que je vais reprendre un verre de cette sympathique boisson énergisante dans laquelle macèrent des machins verts....

De notre côté, chez Nova, on est super sympa : on vous offre des pass pour le festival ! Jouez juste en dessous avec le mot de passe de la page Facebook Nova Aime pour en remporter :

Tempo Latino @ Vic Fezensac, du 26 au 28 juillet. Toutes les infos sont là.