Aller au contenu principal

Le mix de disco afro-caribéenne selon Sofrito

Voyage dans la danse et les îles.

Par Jean Morel

La bonne nouvelle du week-end, c'était la parution de ce mix signé Hugo Mendez de Sofrito pour The Vinyl Factory. À l'occasion de l'anniversaire des 10 ans du label à Londres samedi dernier, un mix qui trace l'univers disco des îles a été publié par le label. Accompagné par les mots suivant d'Hugo :

« Depuis dix ans d'évènements et de sorties nous avons exploré différentes avenues et styles, d'enregistrements précurseurs afro-cubain jusqu'à la techno expérimentale congolaise et des morceaux de producteurs comme DrumTalk et Simbad. Ce mix retourne aux racines, et célèbre ce qui nous paraît être la musique la plus efficace pour danser jamais pressée sur un vinyle. Il n'y a pas de jazz spirituel, loner psych folk ou encore de funk DIY ici, juste de la musique de fête, Cadence, Compas, Soukous, Salsa et autres. Sans vouloir passer outre le message des artistes, il s'agit ici de beats répétitifs, mais faits main (comme cela l'était), et pensés pour les dancefloor.

Ces morceaux viennent de République Dominicaine, de Guadeloupe, de Martinique, de la Guyane, de Haiti, du Puerto Rico, de la Côte d'Ivoire, et de la Réunion, ils représentent la ryhtmique de base de ce que nous aimons à Sofrito. »