Aller au contenu principal

Vous voulez un peu de disco tunisienne et de proto-électro algérienne ?

Le groove et les pionniers, les 70's arabes.

Par Jean Morel

Nous vous avions déjà parlé de l'entreprise menée par Jannis Stürtz l'homme derrière Jakarta Records qui a ouvert une subdivision, Habibi Funk, dont la mission est de rééditer des morceaux de musique arabe des années 70 et 80, orientées vers le Funk, la Soul et le Psych. A cet égard, la première sortie du label nous avait particulièrement plus à Radio Nova, le funk tunisien de Dalton transpose dans un autre temps et fait rêver de soleil, beaucoup. Aujourd'hui, c'est la suite logique de ce groupe que Habibi Funk réédite, avec Carthago, formé dans les 70's des cendres de deux groupes, le Marhaba Band et les fameux Dalton. Une recette efficace distingue leur musique, en incorporant de la disco dans leurs versions arabes de morceaux de soul et de rock'n'roll. Un mélange de musiques de la part d'artistes fascinés par la musique occidentale mais qui ne pouvait se défaire d'un héritage traditionnel qui les avait bercé toute leur vie.

 

Mais ça ne sont pas là les seuls efforts que le label fournit ces derniers mois puisqu'il sort aussi un formidable disque de Ahmed Malek, un des plus grands compositeurs de musiques de films de l'histoire de l'Algérie qui dans les années 50 a découvert synthés et musique électroniques qu'il a commencé à expérimenter. Très peu de ces compositions ont été publiées mais aujourd'hui Habibi Records a eu accès à des cassettes de ces enregistrements. Flako a alors compilé ces morceaux et ces ébauches sans pour autant les remixer, il s'agissait de toucher du doigt en deux heures ce qui aurait pu être un album dans ce registre de composition. Et ce dernier est totalement approuvé par la famille de l'artiste. Deux extraits de cette proto-électro algérienne s'écoutent ci-dessous.