Aller au contenu principal

L’intégrale du live de Rone à la Philharmonie

"Putain de merde, mais c'est quand même extraordinaire."

Par Morane Aubert

Lui-même le dira à la fin d’1 heure 30 de live, c’était une soirée "très spéciale". Car ce samedi à la Philharmonie, le musicien autodidacte Rone, Erwan Castex de son nom civil, a convié à ses côtés des artistes qu’il aime beaucoup. Pour une superbe confrontation des genres, qui se regarde en intégralité ici :  

Sur scène, on retrouvait le violoncelliste Gaspard Claus, avec son groupe Vacarme, mais aussi le batteur John Stanier du groupe Battles ou encore François Marry de François & The Atlas Mountains. 

Mais ce qui rendait encore plus "spéciale" cette soirée, c’était la présence inédite (et bien habitée) de l’écrivain de science-fiction Alain Damasio. Dont la voix avait été utilisée par Rone sur le morceau classique Bora Vocal en 2008. C’est la première fois que ces deux-là se retrouvaient ensemble sur scène. Et on s'en souviendra. 

Visuel : (c) Capture d'écran