Aller au contenu principal

"Le disquaire le plus triste du monde" vient de fermer ses portes

7 mois après une attaque lors d’un rassemblement de fans de Radiohead.

Par Morane Aubert

Le 17 juin 2016, une vingtaine d’intégristes attaquent des fans de Radiohead réunis au Velvet IndieGround, un disquaire d’Istanbul. Ils s’étaient rassemblés pour écouter le dernier album du groupe britannique, A Moon Shaped Pool. "Leur énervement provenait apparemment du fait qu’ils écoutaient de la musique et buvaient de l’alcool pendant le Ramadan", expliquait le Guardian.

L’une des personnes présentes lors de l’évènement confiait alors : "nous avons été battus par plus de 20 hommes avec des tuyaux dans leurs mains, des bouteilles de bière ont été brisées sur nos têtes, je ne sais même pas comment on s’en est sortis."

7 mois plus tard, le propriétaire du magasin, Lee Seok-woo, n’est apparemment pas parvenu à surmonter le traumatisme. "Le disquaire le plus triste du monde", comme le surnomme Rolling Stone, fermait définitivement ses portes le 14 janvier, selon The Korea Bizwire.

Le webzine rapporte que lors des faits, le président turc Recep Tayyip Erdoğan avait défendu les suspects, expliquant qu’ils étaient tout aussi responsables que les victimes.

Visuel : (c) DR