Aller au contenu principal

Des Juifs protègent des Musulmans priant au pied de la Trump Tower

#IftarInTheStreets

Par Clémentine Spiler

Une image de paix et de résistance. 

Hier soir, au pied de la Trump Tower, à New York, une centaine de musulmans s'est réunie pour l’Iftar, la prière de rupture du jeûne au coucher du soleil en ce mois de Ramadan. 

La prière était aussi une protestation pacifique, contre la politique islamophobe de l’administration Trump. 

Avec le hashtag #IftarInTheStreets, la petite foule s’est organisée sur Twitter, l’événement attirant également des membres de la communauté juive, notamment l’association Jews for Racial & Economic Justice, qui se sont réunis autour des Musulmans pour former un cercle protecteur lors de la prière. 

Les participants ont ensuite partagé un repas improvisé sur les trottoirs de Manhattan.

La Trump Tower, qui s’élève sur la 5e avenue, est le symbole de l’empire commercial de Trump, et accessoirement la résidence de Melania et Baron Trump. 

Linda Sarsour en tête

À l’origine de l’événement, la militante des droits civiques palestino-américaine Linda Sarsour. Elle s’était notamment illustrée lors de la Marche des Femmes qui avait réuni des millions de personnes à travers les États-Unis et le monde suite à l’élection de Donald Trump. 

Linda Sarsour a notamment fondé une ONG, Celebrate Mercy, qui collectait en février dernier plus de 100 000 dollars dans la communauté musulmane pour des réparations dans un cimetière juif profané. 

Elle incarne la protestation sur le long terme contre Trump, et la solidarité inter-religieuse. Et ce malgré de violentes critiques, notamment suite à des propos contre la politique du gouvernement Israélien lors d’une conférence à la CUNY (l’université de la ville de New York), la semaine passée. Elle est devenue la cible de l’extrême droite et de la fachosphère américaine. 

Hier, plus d’une centaine de leaders de la communauté juive ont publié une lettre ouverte affirmant leur soutien à la militante. Malgré des désaccords historiques, notamment sur la situation en Isarël et en Palestine, les leaders des communautés juives et musulmanes réaffirment ces jours-ci leur volonté de travailler ensemble pour une justice et une égalité sociales régulièrement piétinées par le gouvernement Trump.

Islamophobie gouvernementale 

Depuis 1999 et l’administration Clinton, les principales agences gouvernementales organisent un dîner annuel avec des membres de la communauté musulmane pour célébrer l’Iftar. 

Cette année, Trump n’a évidemment pas bougé un orteil, brisant 18 ans de tradition. Pourtant, comme le relève The Intercept, le Pentagone organisera bel et bien ce dîner, honorant ainsi les vétérans musulmans qui ont combattu et combattent dans les rangs de l’armée américaine. Un petit acte de résistance face à une administration bien décidée à faire des musulmans américains des citoyens de seconde zone. 

Visuel : (c) Twitter/Kyle O'Leary