Aller au contenu principal
The Skatalites : matrice jamaïcaine

The Skatalites : matrice jamaïcaine

1963-1965 : le ska de l’indépendance !

Par Jean Rouzaud

Les Skatalites furent LE groupe phare qui lança la nouvelle musique jamaïcaine dès 1963. Issu des fanfares militaires de la colonie anglaise, ces garçons, déjà formés dans les chorales religieuses et les orchestres traditionnels de Calypso et Mento, firent vite sensation.

En 1962, le Twist fut lancé aux USA pour concurrencer le Ska jamaïcain, qui venait de faire un boum mondial avec « My Boy Lollipop », chantée par la charmante Millie Small, et au rythme déjà dévastateur du Ska. À l’époque des satellites et du Ska, on obtient Skatalites !

Cette avancée musicale, avec un rythme simple, comme une pompe qui souffle et aspire, tranchait des sons Caraïbes antérieurs, plus ondulants et doux. Les Skatalites, accompagnant Prince Buster, ou assurant l’orchestre chez Coxson-Studio One, firent merveille avec leurs cuivres au son clair.

Naissance d'un style

Les personnalités fortes de ce groupe (Don Drummond, Ernest Ranglin , Johnny Moore, Lloyd Knibbs, Lloyd Brevett, Jackie Mittoo…) vinrent s’inscrire au Panthéon, grâce à leurs trouvailles, leur culot, le mélange de Jazz, Latin, musique de films ou de danse. Un grand style était en train de naitre.

Soul Jazz Records ressort un bloc du dessous de la pile, avec 20 morceaux du début des sixties : indépendance et créativité (Don Drummond composa en 1963-64 des dizaines de morceaux sur cette trouvaille musicale).

20 morceaux aux titres évocateurs ("Pussy Cat Ska", "Christine Keeler", "Jack Ruby", "Marcus Garvey", "Fidel Castro", " King Solomon" etc.) montrent l’étendue de l’inspiration et la fantaisie libératrice d’un groupe ouvert sur le monde et qui allait essaimer pendant des décennies.

J’ai été voir Johnny « Dizzy » Moore , le trompettiste mythique, près de Kingston dans la campagne, vêtu d’une longue chemise blanche au liseré rouge jaune vert, Dread et barbe, entouré d’enfants, si gentil , émouvant et simple, comme une sorte d’apôtre de l’Antiquité.

Les aventures de ce groupe sont une bourrasque d’évènements, parfois violents, mais toujours en parfaite adéquation avec cette île magique, au tellurisme électrique qui frappe comme la foudre tout ce qu’il touche.

Skatalites. Original Ska Sounds from the Skatalites 1963 -1965. Independance Ska an the far east sound . Studio one .  Soul Jazz Records .  CD 20 titres + Livret de 25 pages avec historiques, images et crédits détaillé de chaque titre ! 

Visuel : (c) DR